Tunnels bruxellois - "A terme, il faudra définitivement fermer certains tunnels", estime Pascal Smet

30/01/16 à 07:20 - Mise à jour à 07:20

Source: Belga

(Belga) "Les conditions ne sont pas remplies aujourd'hui pour prendre la décision de fermer définitivement les tunnels mais à terme il faudra le faire", indique samedi le ministre bruxellois de la Mobilité et des Travaux publics, Pascal Smet (sp.a), dans une interview accordée à l'Echo.

Tunnels bruxellois - "A terme, il faudra définitivement fermer certains tunnels", estime Pascal Smet

Tunnels bruxellois - "A terme, il faudra définitivement fermer certains tunnels", estime Pascal Smet © BELGA

"Sur la mobilité, il faut bien avoir en tête que l'origine du problème, c'est que sur les 400.000 navetteurs qui viennent travailler à Bruxelles, 250.000 viennent seuls en voiture. Les problèmes de mobilité, ce n'est pas la faute de Bruxelles", estime en outre M. Smet. Ce dernier pense qu'il faut davantage de parkings de dissuasion, de transports en commun et la mise en place d'un réseau suburbain pour améliorer la situation dans la capitale. Pascal Smet précise par ailleurs qu'il n'attaque pas la ministre fédérale de la Mobilité, Jacqueline Galant (MR), qui n'est "pas responsable" de la situation actuelle. "C'est le résultat de la politique fédérale des vingt dernières années. À Bruxelles aussi, on a laissé traîner les choses. Mais ces dernières années, ça a commencé à bouger. On va investir 5,2 milliards d'euros à la Stib pour le métro, les bus et les trams. On va aussi créer 8.500 places de parking de dissuasion d'ici 2020. Le Fédéral pourrait aussi améliorer la mobilité dans la capitale. Il en va de l'intérêt de tous", ajoute le ministre bruxellois. (Belga)

Nos partenaires