Tunnels: Bruxelles Mobilité doit "passer la seconde"

26/05/16 à 16:02 - Mise à jour à 19:33

Source: Belga

Le chef du groupe DéFI au parlement bruxellois, Emmanuel De Bock, a jugé jeudi que la fermeture temporaire du tunnel Léopold II constituait la fermeture de trop et que l'opérateur régional Bruxelles Mobilité devait "passer la seconde" en installant des portiques de limitation d'accès en hauteur qui étaient annoncés pour le premier trimestre de cette année.

Tunnels: Bruxelles Mobilité doit "passer la seconde"

© Belga

Le tunnel Léopold II, à Bruxelles, a été fermé temporairement à la circulation, en direction de la Basilique, jeudi après-midi. Un camion a forcé le passage et a endommagé l'infrastructure du plafond du tunnel, arrachant des caméras de surveillance et des détecteurs incendie.

"Les poids lourds sont, en théorie, interdits de passage dans les tunnels bruxellois. Des systèmes existent pour garantir le respect de cette interdiction tels que des "gabarits" pourvus d'une perche horizontale à hauteur maximale autorisée. Le tunnel Léopold II est de manière inexpliquée toujours dépourvu de tels dispositifs", a déploré le député DéFI.

Selon Emmanuel De Bock, il était prévu de mettre des portiques d'interdiction à l'entrée des tunnels bruxellois dès 2013, avec une mise en place au 1er trimestre 2016. "A peine 300.000 € étaient nécessaires. Nous sommes au 2e trimestre 2016 et ce n'est pas fait. Cela ne va pas", a-t-il dit se demandant s'il fallait "mettre Bruxelles-Mobilité sous tutelle".

Mobiris prévoit que les conséquences de la fermeture se feront encore ressentir durant l'heure de pointe. Le trafic, déjà perturbé par la grève spontanée sur le rail qui a incité de nombreux automobilistes à prendre la route dans l'après-midi, est actuellement très difficile dans la capitale et sur la Petite Ceinture.

Circulation chaotique à Bruxelles

La circulation sur les routes à Bruxelles est chaotique à cause d'un concours de circonstances, a indiqué Inge Paemen, la porte-parole de l'opérateur régional Bruxelles Mobilité. Et de citer la grève à la SNCB et la fermeture temporaire du tunnel Léopold II.

Davantage de véhicules sont en effet présents aujourd'hui dans les rues de la capitale à cause de la grève du rail. A côté de cela, le tunnel Léopold II a été fermé temporairement à la circulation, en direction de la Basilique, à cause d'un camion qui a forcé le passage et a endommagé l'infrastructure du plafond du tunnel. Aux alentours de 17h00, le tunnel a rouvert, mais la fermeture a continué à avoir des répercussions sur le trafic, a expliqué à Belga Inge Paemen.

À différents carrefours, des agents étaient présents pour organiser le trafic. La situation restait cependant chaotique sur la petite ceinture, les voies d'accès vers la petite ceinture et dans les tunnels, a précisé Bruxelles Mobilité.

En savoir plus sur:

Nos partenaires