Tueurs du Brabant: pourquoi justice ne sera jamais faite

03/11/17 à 13:30 - Mise à jour à 13:49
Du Le Vif/L'Express du 03/11/17

Un ex-gendarme d'élite de haute taille s'est autoproclamé tueur du Brabant : confession posthume. Pour autant, un "géant" mort et enterré ne fait pas encore une bande. Encore moins un complot contre l'Etat. Quant à un procès...

Ils courent toujours, pour peu qu'ils soient encore de ce monde et qu'ils aient gardé du souffle. Non contents d'avoir semé la mort et la désolation, ils n'ont jamais eu à répondre de l'équipée sauvage menée en terre surtout brabançonne, entre 1982 et 1985. Leur mortelle randonnée les a menés, sans logique apparente, de Maubeuge à Wavre, d'Uccle à Hal, Nivelles et Beersel, de Braine- l'Alleud à Overijse et Alost. Ils prenaient des super- marchés pour cibles privilégiées, frappaient sans pitié, tiraient froidement sur tout ce qui bougeait, hommes, femmes, enfants, pour des butins sans rapport avec ces bains de sang. Ils sont devenus les " tueurs fous du Brabant ", les criminels les plus recherchés du royaume. Des tueurs sans visage, sans nom, sans mobile connu.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires