Tuerie de Liège: le congé pénitentiaire en question

30/05/18 à 09:49 - Mise à jour à 09:48

Source: Le Vif

La tuerie de Liège par Benjamin Herman, ce détenu qui bénéficiait d'un énième congé pénitentiaire, pose la question des sorties provisoires accordées aux condamnés, dans le cadre de l'exécution de leur peine. Faut-il revoir le système ? Voici le mode d'emploi du congé pénitentiaire.

Les sorties temporaires de prisons sont fixées par la loi du 17 mai 2006 relative au statut juridique externe des condamnés. Avant d'obtenir une libération conditionnelle ou une libération sous surveillance électronique, un condamné peut demander une permission de sortie ou un congé pénitentiaire. La durée de la permission est d'une journée et ne peut excéder 16 heures de liberté. Le congé, accordé après plusieurs permissions sans anicroche, permet au condamné de quitter la prison trois fois 36 heures sur un trimestre. Les deux formules sont censées aider le détenu à se recaser dans la société en vue de la libération définitive. La plupart du temps, ces sorties brèves sont consacrées à la recherche d'un emploi ou d'un lieu d'accueil à la sortie de prison.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires