Trump défend "l'Amérique d'abord" au sommet Asie-Pacifique

10/11/17 à 09:55 - Mise à jour à 09:56

Source: Belga

(Belga) "L'Amérique d'abord": le président américain Donald Trump a martelé vendredi au Vietnam son slogan de campagne, assurant que les Etats-Unis "ne toléreraient plus" les échanges inéquitables.

Arrivé à la mi-journée dans la ville côtière de Danang pour le sommet annuel des pays du forum de l'Asie-Pacifique (Apec), M. Trump a assuré qu'il ne laisserait "plus les Etats-Unis se faire abuser". "Nous ne pouvons plus tolérer les abus commerciaux chroniques", a-t-il affirmé dans un discours de dénonciation qui ne comportait cependant aucune proposition ou initiative nouvelle. "Je mettrai toujours l'Amérique d'abord de la même manière que j'espère que vous tous dans cette pièce donnerez la priorité à vos pays respectifs", a-t-il ajouté, reprenant un formule qu'il avait déjà utilisée à la tribune des Nations unies en septembre. Le président américain était très attendu dans la région par des dirigeants encore sous le choc du retrait abrupt des Etats-Unis de l'accord de libre-échange Asie-Pacifique (TPP), décidé par Donald Trump trois jours seulement après son arrivée à la Maison Blanche. Face à ces derniers, il a défendu bec et ongle sa décision, martelant que l'Amérique ne signerait plus de "grands accords qui lui lient les mains et l'obligent à renoncer à sa souveraineté". Quelques minutes après Donald Trump, c'est le président chinois Xi Jiping qui est monté sur l'estrade pour livrer une vision du monde très différente. La mondialisation est une "tendance historique irréversible", a-t-il lancé. Les échanges doivent être repensés pour être "plus ouverts, plus équilibrés, plus équitables et bénéfiques pour tous", a-t-il expliqué, se posant en nouveau champion du libre-échange. (Belga)

Nos partenaires