Trump à Pékin: accords commerciaux et Corée du Nord au centre de la rencontre avec Xi

09/11/17 à 06:35 - Mise à jour à 06:36

Source: Belga

(Belga) Le président américain Donald Trump et son homologue chinois Xi Jinping se sont rencontrés jeudi à Pékin, l'occasion pour l'occupant de la Maison Blanche de louer la "bonne alchimie" entre les deux hommes et d'insister sur la possibilité de trouver une solution face aux ambitions nucléaires du menaçant régime nord-coréen.

"Notre rencontre ce matin a été excellente (...). Nous avons parlé de la Corée du Nord et je crois, comme vous, qu'il existe une solution", a déclaré le président américain face à son homologue chinois. Il a souligné la nécessité d'"agir vite" sur le dossier, répétant son appel à la Chine de s'impliquer "pleinement" et faisant aussi un nouvel appel du pied à la Russie. Dans la lignée de ses récentes louanges envers Xi Jinping, Donald Trump est resté évasif sur le fond, en ce qui concerne les relations commerciales entre les deux puissances, assurant même qu'il ne reproche pas à la Chine son excédent commercial massif avec les Etats-Unis. "Après tout, qui peut reprocher à un pays de profiter d'un autre pays pour le bien de ses citoyens?", a déclaré le président des Etats-Unis. "Je le reproche en revanche aux précédentes administrations, qui ont permis à ce déficit commercial incontrôlable de se former et de grossir", a-t-il toutefois glissé. Il a préféré insister sur ses bonnes relations avec M. Xi, avec lequel il s'est dit persuadé de pouvoir accomplir "des choses fantastiques". La coopération entre les deux premières puissances mondiales est "la seule option viable", a de son côté souligné le dirigeant chinois. Les deux hommes ont d'ailleurs signé et dévoilé à Pékin une série d'accords commerciaux pour un montant total de 253,4 milliards de dollars, dans des secteurs aussi variés que l'énergie, l'automobile, l'aéronautique, l'agroalimentaire ou l'électronique. Caterpillar, General Electric, Honeywell ou Qualcomm figurent parmi les bénéficiaires. Dans l'autre sens, trois organismes étatiques chinois ont conclu dans le cadre de cette visite étatique un accord pour exploiter des gisements de gaz naturel liquéfié (GNL) en Alaska, associés à des investissements de plus de 40 milliards de dollars. Le géant pétrolier chinois Sinopec, le fonds souverain chinois CIC et la banque étatique Bank of China ont conclu un accord avec l'Alaska et une firme énergétique locale, Alaska Gasline Development Corporation, pour exploiter des gisements gaziers, selon une déclaration des services du gouverneur de l'Etat américain, transmise via le Département d'Etat. (Belga)

Nos partenaires