Trou budgétaire aggravé à 4,2 milliards d'euros - Les réformes rendent les prévisions fiscales plus difficiles, souligne Charles Michel

23/09/16 à 08:26 - Mise à jour à 08:28

Source: Belga

(Belga) Le Premier ministre Charles Michel a justifié vendredi sur Bel RTL l'aggravation du trou budgétaire au fédéral par des raisons d'ordre technique. "Les réformes qui modifient structurellement l'économie amènent des prévisions fiscales plus difficiles", a-t-il souligné à New York, où il participe à l'assemblée générale des Nations unies.

Trou budgétaire aggravé à 4,2 milliards d'euros - Les réformes rendent les prévisions fiscales plus difficiles, souligne Charles Michel

Trou budgétaire aggravé à 4,2 milliards d'euros - Les réformes rendent les prévisions fiscales plus difficiles, souligne Charles Michel © BELGA

Le chef du gouvernement ne s'est pas exprimé sur l'opportunité de repousser l'objectif d'un retour à l'équilibre prévu pour 2018. La priorité va à la remise en ordre des comptes publics pour l'année prochaine. "On n'a pas le choix", indique-t-il, soulignant que la première équation à résoudre était d'"identifier l'ampleur de l'effort pour 2017", l'objectif étant de "confirmer les engagements européens, de continuer à améliorer la situation". La question de l'équilibre budgétaire doit faire l'objet d'un "débat au sein du gouvernement", a estimé M. Michel réservant sa position aux discussions qui sont menées au sein de son équipe. "Il est très important de lancer le plan d'investissement, de mettre le budget sur les rails et de prendre encore des mesures sur l'emploi", a ajouté le Premier ministre. (Belga)

Nos partenaires