Trop d'élèves pauvres dans le spécialisé

15/04/15 à 06:59 - Mise à jour à 07:00

Source: Belga

Les enfants issus de milieux défavorisés sont trop promptement orientés vers l'enseignement spécialisé, selon une étude que vient de réaliser le (tout nouveau) Observatoire belge des inégalités. La situation est accablante, rapporte mercredi le journal Le Soir.

Trop d'élèves pauvres dans le spécialisé

Illustration © Thinkstock

Selon cette étude, sur cent enfants du "décile 1" (les enfants les plus défavorisés), 5,62% sont scolarisés dans le spécial, tandis que sur cent enfants du "décile 10" (les enfants les plus favorisés), la part tombe à 1,53%. La surreprésentation des enfants d'origines défavorisées se vérifie par ailleurs dans chacun des 8 "types" qui structurent l'enseignement spécialisé (type 1: retard mental léger, type 2: retard mental plus lourd, etc.)

Pour la ministre de l'Education, Joëlle Milquet (cdH), la situation est connue. Elle prépare une note d'orientation sur le spécialisé qui sera intégrée dans le Pacte pour un enseignement d'excellence, dont la finalisation est prévue pour avril 2016. Il s'agira notamment d'intégrer ou de maintenir davantage les élèves en difficulté dans l'enseignement ordinaire.

Nos partenaires