Trois syndicats agricoles réclament plus de transparence dans la filière agroalimentaire

14/03/18 à 13:39 - Mise à jour à 13:40

Source: Belga

(Belga) Plusieurs dizaines de membres de la Fédération wallonne de l'agriculture (FWA), de l'Union des agricultrices wallonnes (UWA) et de la Fédération des jeunes agriculteurs (FJA) se sont rassemblés mercredi devant le Parlement de Wallonie à Namur pour rencontrer une délégation de députés wallons et leur faire part de leurs revendications, à la suite de l'éclatement de l'affaire Veviba. Les agriculteurs présents à Namur exigent une transparence accrue à tous les échelons des filières agroalimentaires.

La société Veviba s'est vu retirer ses agréments mercredi passé pour un atelier de découpe et un surgélateur industriel situés à Bastogne, après qu'une perquisition menée par un juge d'instruction a révélé des infractions, dont certaines représentent un risque sanitaire. Les infractions constatées chez Veviba concernent la falsification de renseignements sur la date de congélation de la viande et une non-conformité de plus de 50% des produits contrôlés. Considérant que ces fraudes portent directement préjudice aux éleveurs et touchent indirectement à leur image, les syndicats agricoles exigent une plus grande transparence au niveau des intermédiaires des filières agroalimentaires en général et des abattoirs en particulier. "Nous souhaitons également que la pesée officielle des carcasses soit effectuée au point zéro, et ce, afin que les producteurs soient payés correctement", a indiqué le président de la FWA, Joseph Ponthier. Par cette action de sensibilisation menée à Namur, les organisations agricoles demandent également aux députés wallons, tous partis confondus, de s'engager à appuyer et favoriser les initiatives permettant de rencontrer cet objectif. "Par cette rencontre, l'idée est de voir comment organiser la filière pour une transparence accrue de la chaîne", a pour sa part expliqué Anne Pétré, responsable communication de la FWA. (Belga)

Nos partenaires