Trois morts lors d'une fusillade au Musée juif à Bruxelles

24/05/14 à 17:44 - Mise à jour à 17:44

Source: Le Vif

Trois personnes ont été tuées et une gravement blessée lors d'un fusillade à l'intérieur du Musée juif de Belgique samedi, peu avant 16 heures. Une personne identifiée et interceptée, une autre en fuite, selon le parquet de Bruxelles.

Trois morts lors d'une fusillade au Musée juif à Bruxelles

© Belga

Quatre personnes ont été touchées lors d'un fusillade à l'intérieur du Musée juif de Belgique samedi, peu avant 16 heures. Trois d'entre elles, deux hommes et une femme, sont décédées, rapporte le bourgmestre de Bruxelles Yvan Mayeur (PS). Une quatrième victime grièvement blessée a été transportée à l'hôpital Saint-Pierre. Le quartier du Sablon a été bouclé.

À bord d'une voiture de marque Audi, un homme s'est garé en double file dans la rue des Minimes à hauteur du Musée juif de Belgique. Un passager en est sorti suivi du conducteur qui a déposé deux sacs par terre avant d'ouvrir le feu sur les passants selon la Libre. Il a ensuite pris la fuite à bord de son véhicule. Des passants ont pu prendre note de la plaque d'immatriculation.

Une personne identifiée et interceptée, une autre en fuite, selon le parquet de Bruxelles

Une personne a été identifiée et interceptée à la suite de la fusillade qui a été perpétrée samedi après-midi au Musée juif de Belgique et qui a fait trois morts et un blessé grave, a indiqué le parquet de Bruxelles samedi vers 20h30, lors d'une conférence de presse. Une autre personne a pris la fuite à pied et la police est actuellement à sa recherche. Le suspect intercepté a avoué être présent sur les lieux au moment des faits. Il s'agit du conducteur de la voiture qui a pris la fuite après la fusillade. Le parquet ignore encore toutefois s'il est impliqué dans celle-ci. La personne grièvement blessée se trouve à l'hôpital Saint-Pierre, où elle est opérée. Ses jours sont en danger. Trois des quatre victimes ont déjà pu être identifiées, a encore précisé le parquet, qui a requis un juge d'instruction pour assassinat.

L'identité des victimes n'a pas encore été communiquée. "On ne peut pas encore dire s'il s'agit de touristes ou de personnes du musée", explique la ministre de l'Intérieur Joëlle Milquet (cdH). Elle assure que la sécurité a été renforcée autour de l'ensemble des lieux juifs, lieux culturels inclus.

Le ministre des Affaires étrangères Didier Reynders (MR) était à proximité des lieux au moment des faits. C'est lui qui a prévenu les secours. Une dame qui s'enfuyait avec son enfant l'a averti que des coups de feu venaient d'être tirés. "J'ai vu deux personnes à terre dans le hall. J'ai immédiatement appelé les services d'urgence". Il rapporte que plusieurs témoins ont pu décrire les faits. Selon ces derniers, un homme est sorti d'un véhicule en double file, est entré avec deux sacs et a tiré à l'intérieur du musée plusieurs salves de coups de feu. "Quand une agression comme celle-là a lieu à l'intérieur d'un musée juif, vous ne pouvez pas ne pas penser à un acte antisémite, mais avant que le parquet ne puisse se prononcer, une enquête doit avoir lieu", conclut Didier Reynders (MR).

Le Premier ministre Elio Di Rupo s'est dit "très choqué", tout comme le ministre des Affaires étrangères Didier Reynders qui se trouvait à proximité du Sablon samedi après-midi. "Choqué par les meutres commis", il s'est rendu sur les lieux.

La ministre de l'Intérieur Joëlle Milquet s'est également déplacée au Musée Juif de Belgique. "Tout porte à croire qu'il s'agit d'un attentat antisémite", a-t-elle déclaré à La Libre Belgique.

Douze personnes gravement choquées ont été prises en charge par les services d'assistance.

Interrogé par RTL-TVi, Yvan Mayeur explique :"C'est probablement un acte terroriste. Pour nous c'est un acte extrêmement grave. Tous les responsables du Musée Juif sont là. Ils sont sous le choc. On ne sait pas s'il s'agit de passants ou de membres du personnel. " "La police est sur un piste sérieuse", déclare encore le bourgmestre de Bruxelles.

Le niveau de menaces pour les intérêts juifs élevé à son plus haut niveau


Le cabinet de la ministre de l'Intérieur indique samedi que le niveau de sécurité maximal a été décrété sur tous les lieux liés aux intérêts juifs en Belgique. "La décision de relever le niveau de la menace a été prise sur base de toutes les informations dont nous disposons pour le moment", explique-t-on au cabinet de la ministre. Le Premier ministre Elio Di Rupo (PS), la ministre de la Justice Annemie Turtelboom (Open VLD), la ministre de l'Intérieur Joëlle Milquet (cdH) et le bourgmestre de la Ville de Bruxelles Yvan Mayeur (PS) assistent à la réunion de coordination avec les différents services dont le parquet de Bruxelles descendu sur les lieux.

Le roi Philippe, consterné, se dit "indigné par cet acte de violence"

Le roi Philippe s'est dit "indigné" samedi soir par la fusillade qui est survenue plus tôt dans l'après-midi au Musée juif de Belgique à Bruxelles et qui a causé la mort de trois personnes et mis en danger la vie d'une autre, indique le Palais dans un communiqué.
"Le Roi a appris avec consternation la fusillade qui a eu lieu cet après-midi au Musée juif de Belgique. Il présente ses condoléances aux proches des victimes. Le Roi est indigné par cet acte de violence qui touche de très près la communauté juive", est-il indiqué dans le communiqué du Palais.

Nos partenaires