Trois combattants partis en Syrie de Vilvorde et Machelen condamnés à 4 et 5 ans de prison

06/06/16 à 16:26 - Mise à jour à 16:26

Source: Belga

(Belga) Trois combattants en Syrie, originaires de Vilvorde et Machelen, ont été condamnés lundi à des peines de 4 et 5 ans de prison par la cour d'appel de Bruxelles. Deux d'entre eux étaient partis en mars 2013 pour la Syrie afin de se joindre au combat armé mais l'un d'eux était revenu en Belgique peu après. Le troisième n'avait lui finalement pas quitté le pays car il avait été interpellé pour d'autres faits.

Les trois suspects, Mohamed Aquichouh, Annas Koundi et Zouheir B., font partie du groupe de jeunes de Vilvorde qui se sont radicalisés sous l'influence de Fouad Belkacem, l'ancienne figure de proue de Sharia4Belgium. En mars 2013, Mohamed Aquichouh et Annas Koundi se sont rendus en Syrie, accompagnés d'une troisième personne, Mohammed Sadik Cherabi. Mohamed Aquichouh n'est resté sur place que jusque fin avril 2013 mais aurait cependant aidé à surveiller et torturer Jejoen Bontinck, lui-même déjà condamné pour faits de terrorisme. Mohammed Sadik Cherabi suit son exemple un peu plus tard, fin juin 2013. Il se met alors à préparer en Belgique un nouveau départ vers la Syrie avec Zouheir B., mais part finalement seul, ce dernier étant détenu pour d'autre faits. En novembre 2014, le tribunal correctionnel condamne Mohammed Sadik Cherabi à sept ans de prison et Annas Koundi à six ans, tandis que Zouheir B. et Mohamed Aquichouh se voient infliger quatre ans d'incarcération. Ce dernier est par ailleurs acquitté pour les faits qui lui étaient reprochés à l'égard de Jejoen Bontinck. La cour d'appel a confirmé lundi les peines de Mohamed Aquichouh et Zouheir B. Annas Koundi s'est quant à lui vu infliger une peine de 5 ans de prison, soit un an de moins que la peine initiale. Mohammed Sadik Cherabi n'avait, quant à lui, pas fait appel. La cour d'appel a de surcroît ordonné l'arrestation immédiate des intéressés. (Belga)

Nos partenaires