Trois choses qui surprennent un hollandais lorsqu'il vient en Belgique

18/03/14 à 15:51 - Mise à jour à 15:51

Source: Le Vif

Souvent, pour nos voisins bataves en Belgique il n'y a que Bruges et les Ardennes. Mais lorsqu'ils s'attardent un peu plus dans notre contrée, trois choses les surprennent durablement.

Trois choses qui surprennent un hollandais lorsqu'il vient en Belgique

© Belga

Stagiaire au magazine Knack, Wim Kopinga est hollandais et a passé plus d'un an dans notre plat pays, voici ce qui le surprend le plus.

L'art et la manière de résoudre les problèmes La façon dont sont réparées les choses en rue. L'artiste allemand David Helbich qui vit à Bruxelles a même imaginé le terme 'Belgian solutions'. À chaque problème, sa solution. Et la solution à la belge doit être fonctionnelle, pas forcément jolie ou réfléchie. La preuve en images sur le site de l'artiste.

Les maisons moches

La beauté n'est pas une priorité pour les Belges. La preuve par l'exemple lorsqu'on voit le nombre incroyable de maisons moches qui parsèment notre contrée. Au point qu'il existe une page Facebook et un tumblr fait par des étrangers qui vivent en Belgique. Aux Pays-Bas, les maisons ne sont pas plus belles, mais elles ont pour elle une certaine unité de style. En Belgique, chaque maison à son "propre cachet". Et c'est cet éclectisme improbable qui choque les plus esthètes de nos touristes.

Les routes

Les routes belges sont dans un état globalement lamentable. Lorsqu'il tombe trois gouttes, on observe un geyser sur plusieurs mètres derrière chaque voiture. On dirait presque une tempête. Lorsqu'on arrive aux Pays-Bas, le climat sur les routes change subitement pour n'être plus que bruineux. Et en plus les routes sont plus silencieuses.

Un trou dans la route ? Le Belge va le combler avec une louche d'asphalte. Et voilà ! Renouveler entièrement la route n'est nécessaire que lorsqu'on ne peut plus éviter les trous.

Vient ensuite le problème des panneaux routiers. Ou plutôt le manque de panneaux routiers. Un panneau sur un carrefour n'est pas pratique. Pourquoi n'est-il pas possible de le placer quelques mètres avant ? Aux Pays-Bas, je me rends partout facilement alors qu'en Belgique j'ai toujours besoin du GPS. Qui lui-même ne s'y retrouve pas toujours...

Nos partenaires