Trois associations invitent à réfléchir sur la prise en charge de l'insuffisance cardiaque

06/05/16 à 00:51 - Mise à jour à 00:51

Source: Belga

(Belga) Près de 200.000 Belges souffrent d'une insuffisance cardiaque, alertent la Ligue cardiologique belge, le Groupe de travail belge sur l'insuffisance cardiaque et "Mon Coeur entre Parenthèses", dans un communiqué vendredi. A l'occasion des Journées européennes de l'insuffisance cardiaque qui ont lieu du 3 au 16 mai, ces associations invitent les autorités compétentes en matière de santé à réfléchir ensemble le lundi 9 mai sur une prise en charge globale de la maladie.

Trois associations invitent à réfléchir sur la prise en charge de l'insuffisance cardiaque

Trois associations invitent à réfléchir sur la prise en charge de l'insuffisance cardiaque © BELGA

Quelque 15.000 nouveaux cas sont détectés chaque année, indique le communiqué. Ce chiffre pourrait doubler d'ici 2040 à la suite du vieillissement de la population, les personnes âgées étant davantage touchées. L'insuffisance cardiaque est une maladie chronique provoquée par l'incapacité du coeur à assurer sa fonction de pompe. D'ici dix ans, elle représentera 4 à 5% du budget global des soins de santé, signalent les associations. La maladie est caractérisée par un taux élevé d'hospitalisation. En 2013, 149 millions d'euros ont été dépensés dans les hospitalisations dues à une insuffisance cardiaque, selon les données de l'Institut national d'assurance maladie-invalidité (Inami). Par ailleurs, le communiqué déplore que seul 1 Belge sur 4 connaît et comprend la maladie, selon une enquête réalisée en 2009 à la demande de la Ligue cardiologique belge. Les associations demandent que des efforts soient réalisés en matière de prévention et de détection précoce, de suivi pluridisciplinaire, de formation des professionnels de la santé et d'éducation du patient et de sa famille. "L'insuffisance cardiaque ne devrait plus être une fatalité", déclare le Dr. Freddy Van de Casseye, président de la Ligue, qui souhaite éviter que la maladie "ne devienne la première cause de mortalité cardiovasculaire en Belgique". Plus de 12.000 Belges ont signé la Charte de l'insuffisance cardiaque. Lancée en 2013, elle demande une prise en charge globale de la maladie (avec des campagnes de sensibilisation ou le remboursement des examens notamment). (Belga)

Nos partenaires