Tricherie antipollution: un dirigeant de Volkswagen plaide coupable aux USA

04/08/17 à 19:09 - Mise à jour à 19:11

Source: Belga

(Belga) Un haut dirigeant du constructeur automobile Volkswagen a plaidé coupable aux Etats-unis dans un dossier lié aux logiciels truqueurs. Ce dirigeant, Oliver Schmidt, était responsable jusqu'en mars 2015 du respect par le groupe allemand des règles environnementales aux Etats-Unis.

Oliver Schmidt avait été arrêté début 2017 et accusé d'avoir sciemment trompé les autorités. Il encourt pour cela une peine de prison de maximum sept ans. Un jugement est attendu début décembre dans ce dossier entre les mains d'un juge fédéral de Detroit. Volkswagen, numéro un mondial de l'automobile, avait reconnu en septembre 2015 avoir équipé 11 millions de véhicules diesel d'un logiciel truqueur qui faussait les contrôles de ses émissions polluantes. Le scandale a déjà coûté des milliards d'euros au constructeur allemand. (Belga)

Nos partenaires