Travail des jeunes: la Belgique, cette dernière de classe

18/12/13 à 11:18 - Mise à jour à 11:18

Source: Le Vif

La Belgique est une mauvaise élève européen en termes de chômage des jeunes. C'est ce qui ressort d'une étude de l'Université Catholique de Louvain. Son ratio entre le taux de chômage des moins de 25 ans, et des plus de 25 ans est le moins bon de l'Union Européenne, derrière la Grèce et l'Espagne.

Travail des jeunes: la Belgique, cette dernière de classe

© Think Stock

19,8% : c'est le taux de chômage des jeunes de moins de 25 ans en Belgique. Pour un taux de chômage des plus de 25 ans de 6,8%. Soit un rapport de 2,9 fois plus de jeunes chômeurs que de chômeurs des adultes de la tranche d'âge la plus active. Ce ratio est le plus élevé d'Europe. En Espagne, il est de 2,3 et en Grèce de 2,8.

Cela ne signifie pas qu'il y a plus de jeunes chômeurs en Belgique que dans ces deux pays. Mais cela permet de constater que les jeunes belges, comparé au taux de chômage global, sont une population particulièrement vulnérable.

Muriel Dejemppe rédactrice en chef de "Regards Economiques", qui a publié l'étude, répond à quelques questions.

Comment expliquer ce résultat de la Belgique ?

Il y a deux facteurs principaux. Le niveau de qualification et le coût du travail.
Un grand nombre de jeunes chômeurs n'ont pas le niveau de qualification demandé par le marché du travail. Il y a trop peu de diplômes professionnalisant. En Belgique, la filière professionnelle rassemble surtout des jeunes en perdition scolaire. On y va plus par obligation que par choix. Dans certains pays, on y fait de la formation en alternance qui permet d'être prêt à l'emploi. Ce n'est pas le cas en Belgique.
L'autre raison, c'est le coût du travail. Dans la plupart des commissions paritaires, le salaire minimum négocié est encore plus élevé que celui imposé par le Fédéral.

Que faire pour y remédier à ce mauvais bulletin ?

Redéployer des filières professionnalisantes valorisantes. Et privilégier la remédiation au redoublement.

Il y a également quelques recommandations politiques. Il faudrait davantage cibler les jeunes en difficulté à la sortie de l'école. Pour le moment, on veut s'occuper de tout le monde avec des techniques d'accompagnement. Mais ce sont sur les moins qualifiés qu'il faut concentrer les moyens. Les jeunes plus qualifiés vont connaitre le chômage, mais finiront pas trouver un emploi en phase avec leur niveau de qualification. Les moins qualifiés, il y a vraiment du travail à faire pour qu'ils soient employables.

Par ailleurs, il faudrait réduire le temps du stage d'insertion. Il est passé à un an, c'est trop long. On ne peut exiger d'un jeune qu'il cherche du travail et exercer un contrôle qu' à partir du moment où il a une contrepartie. Il faut donner une allocation pour soutenir cette recherche.

À long terme, si la Belgique persiste à avoir des niveaux de chômage des jeunes aussi élevé, cela peut être préjudiciable pour leur carrière future et pour le taux de chômage général.

Y a-t-il tout de même du positif en matière de chômage en Belgique ?

C'est difficile de trouver des motifs de satisfactions. Bien sûr au niveau belge, le taux de chômage n'est pas très éloigné de la moyenne de l'Europe de 27. Mais si on enlevait la Grèce et l'Espagne, on serait par contre bien au-dessus de la moyenne.

Il est plus opportun de se comparer aux pays voisins. La France est également touchée, mais nous sommes loin derrière des pays moteurs. Nous avons beaucoup à apprendre de pays comme l'Allemagne, le Danemark et les Pays-Bas. Ce n'est pas aux mauvais élèves qu'il faut se comparer.

Quelques chiffres

Pays: Grèce
Taux de chômage (-25 ans): 30,7%
Taux de chômage (+25 ans): 11,1%
Rapport ((1)/(2)): 2,8

Pays: Allemagne
Taux de chômage (-25 ans) : 11,4%
Taux de chômage (+25 ans): 7,9%
Rapport ((1)/(2)): 1,4

Pays: Belgique
Taux de chômage (-25 ans): 19,8%,
Taux de chômage (+25 ans): 6,8%
Rapport ((1)/(2)): 2,9

Par région

Région: Bruxelles
Taux de chômage (-25 ans): 35%
Taux de chômage (+25 ans): 15,8%
Rapport ((1)/(2)): 2,2

Région: Flandre
Taux de chômage (-25 ans): 13,5%
Taux de chômage (+25 ans): 4%
Rapport ((1)/(2)): 3,3

Région: Wallonie
Taux de chômage (-25 ans): 29,6%
Taux de chômage (+25 ans): 9,6%
Rapport ((1)/(2)): 3,1

Nos partenaires