Transfert à la Communauté germanophone des politiques de l'emploi régionalisées

15/12/15 à 16:11 - Mise à jour à 16:11

Source: Belga

(Belga) La commission de l'Emploi du parlement de Wallonie a approuvé mardi à l'unanimité le transfert à la Communauté germanophone de toutes les compétences en matière d'emploi régionalisées par la 6e réforme de l'État, à l'exception des titres-services, pour un budget total de 32 millions d'euros.

Dès le 1er janvier 2016, la Communauté germanophone deviendra donc compétente pour le contrôle de la disponibilité des chômeurs, l'octroi de dispenses pour les demandeurs d'emploi qui reprennent des études ou des formations, les politiques d'aides à l'emploi pour les groupes-cibles (réductions de cotisations sociales et activation des allocations de chômage), les articles 60 et 61 (remise à l'emploi via le CPAS), les bonus de stage et de démarrage (formation en alternance ou en stage de transition), les agences locales pour l'emploi, le congé-éducation payé pour une formation continuée, le Fonds de l'expérience professionnelle, etc. Pour les titres-services, le transfert sera rediscuté ultérieurement, après avoir vérifié que le secteur et son financement se stabilisent bien. La Communauté germanophone elle-même n'était pas demandeuse d'un transfert qui risquait de lui faire courir un risque financier. La ministre wallonne de l'Emploi, Eliane Tillieux (PS), s'est réjouie d'un travail de concertation qui s'est déroulé "dans un esprit constructif et de dialogue permanent". (Belga)

Nos partenaires