Tram de Liège - Passer outre Eurostat? Le ministre Lacroix dubitatif

21/01/16 à 15:17 - Mise à jour à 16:57

Source: Belga

(Belga) Passer outre l'avis d'Eurostat dans le dossier du tram de Liège, comme l'a suggéré jeudi le président de la commission Budget du parlement wallon Benoît Drèze (cdH), laisse pour le moins perplexe le ministre wallon du Budget Christophe Lacroix (PS), pour qui "le dernier mot revient aux autorités statistiques", selon son cabinet.

Tram de Liège - Passer outre Eurostat? Le ministre Lacroix dubitatif

Tram de Liège - Passer outre Eurostat? Le ministre Lacroix dubitatif © BELGA

Le gouvernement wallon a d'ailleurs demandé à l'Institut des comptes nationaux (ICN) une "position officielle" sur la méthode de comptabilisation dans cet épineux dossier. Est-il possible que l'ICN se démarque de l'organe européen, puisque l'Institut belge avait remis un premier avis positif avant le premier avis négatif d'Eurostat? L'entourage du ministre PS juge cette piste sans grand espoir. Passer outre Eurostat ne relève pas vraiment de la décision politique, car l'ICN rectifierait pas après, fait-on observer. Pour Benoît Drèze (cdH) en revanche, cela permettrait à tout le moins d'entamer "sans plus attendre" le chantier. Le risque d'une requalification serait dès lors endossé politiquement par le Fédéral devant Eurostat, comme c'est le cas dans le dossier du ring d'Anvers et de la prolongation des lignes de tram à Anvers. Le parlement de Wallonie débattra mercredi prochain en plénière de l'avenir de ce chantier d'envergure, en présence des ministres du Budget Christophe Lacroix (PS) et de la Mobilité Carlo Di Antonio (cdH). (Belga)

Nos partenaires