Traités transatlantiques de libre-échange - Un sommet citoyen contre le CETA au Parlement européen

20/10/16 à 12:20 - Mise à jour à 12:24

Source: Belga

(Belga) Une déclaration appelant le Canada et l'Union européenne à ne pas conclure le CETA a été signée, jeudi matin, par des eurodéputés, des politiciens locaux et des membres de la société civile lors d'un sommet citoyen au Parlement européen contre ce traité de libre-échange.

Plusieurs intervenants ont rappelé lors de cet événement les raisons de leur opposition au traité. La députée wallonne Hélène Ryckmans (Ecolo), particulièrement applaudie, a estimé que le mécanisme d'arbitrage prévu par le CETA, les limitations du droit de réglementer et l'approche de libéralisation des services via des "listes négatives" constituaient les trois raisons principales de refuser l'accord actuellement sur la table. Le député québécois Amir Khadir a pour sa part invité "les politiciens des deux côtés de l'Océan à ignorer les lobbys d'affaires et à examiner le CETA en prenant en compte les intérêts des citoyens". De nombreux politiciens locaux, qui ont déclaré leurs communes "hors CETA", participaient également à ce sommet citoyen. L'événement organisé par des eurodéputés, dont la Belge Marie Arena (PS), se tient en prélude d'un Sommet des 28 chefs d'Etat et de gouvernement de l'UE qui débutera jeudi après-midi, et où le refus des entités fédérées francophones de déléguer leurs pouvoirs au Fédéral pour signer le CETA sera abordé vendredi. (Belga)

Nos partenaires