Trains : 11% de feux rouge brûlés en plus en 2010

07/02/11 à 16:30 - Mise à jour à 16:30

Source: Le Vif

En 2010, quelque 130 franchissements de feux rouges par des trains ont été relevés par le gestionnaire du réseau, a-t-on appris lundi auprès de la SNCB. Il s'agit d'une augmentation de 11% par rapport à 2009 (117 cas).

Trains : 11% de feux rouge brûlés en plus en 2010

© Belga

En 2010, 86 de ces infractions étaient à charge de conducteurs de la SNCB, contre 89 en 2009. Il s'agit donc d'une diminution de 3% au niveau de la SNCB. Les autres franchissements de feux rouges ont été commis par des conducteurs d'autres opérateurs ou des conducteurs de manoeuvre.

Lourdes sanctions

En cas d'infraction de ce type, le conducteur est automatiquement mis à pied et remplacé par un collègue, explique-t-on à la SNCB. Le conducteur fautif se voit retirer sa licence et doit repasser un ensemble d'examens. Il doit subir un test psychologique, une visite médicale et un test de connaissances. En cas de réussite à ces différents examens, le conducteur pourra reprendre les commandes d'un train, à moins qu'il ne fasse l'objet d'une enquête judiciaire.

Le conducteur du train, soupçonné d'avoir franchi un feu rouge lors de la catastrophe de Buizingen, survenue il y a près d'un an, ne sera autorisé à reprendre son ancien poste aussi longtemps que l'enquête judiciaire ne sera clôturée, indique la SNCB. Robin Vanden Bemden, qui niait avoir franchi un feu rouge, a rapidement souhaité redevenir conducteur. Après la catastrophe, il a été confiné à des tâches administratives à Mons.

Le Vif.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires