Train bloqué : un conducteur n'aurait pas respecté les feux de signalisation

11/10/14 à 13:50 - Mise à jour à 18:20

Source: Belga

Selon les premières constatations de la police, il semblerait que le conducteur d'un des deux trains qui sont restés bloqués durant trois heures vendredi entre Schaerbeek et Vilvorde n'aurait pas respecté les feux de signalisation, a indiqué Marie-Rose Broucker, porte-parole du parquet de Bruxelles. La justice espère confirmer l'hypothèse grâce à la saisie des caméras de surveillance.

Train bloqué : un conducteur n'aurait pas respecté les feux de signalisation

© Belga

Les deux trains de passagers ont été immobilisés vendredi soir vers 20h45 à proximité de la gare de Schaerbeek. Ils circulaient sur la même voie et risquaient d'entrer en collision, ce que nuance la SNCB. Selon l'entreprise publique, les procédures de sécurité ont bien fonctionné et les trains se sont arrêtés à quelque 200 mètres l'un de l'autre.

Les causes de l'incident ne sont pas encore tout à fait connues. Samedi matin, le parquet bruxellois précisait qu'un aiguillage n'aurait pas fonctionné correctement. Néanmoins, en cours d'après-midi, les premières constations de la police indiquaient que le conducteur du train n'aurait pas respecté les feux de signalisation.

Outre l'audition des personnes impliquées dans l'incident, le parquet mène une enquête technique sur base des images des caméras de surveillance, sur lesquelles la position exacte de l'aiguillage doit figurer.

Le parquet bruxellois ouvre une enquête

Le parquet bruxellois a ouvert une enquête à la suite de l'incident qui a impliqué, vendredi soir, deux trains à proximité de la gare de Schaerbeek, a indiqué samedi le porte-parole du parquet. La SNCB reconnaît qu'il y a eu un freinage d'urgence, mais nuance l'information selon laquelle les deux trains fonçaient l'un vers l'autre.

Les deux trains roulaient sur la même voie et ont dû s'arrêter pour éviter une collision. D'après le parquet bruxellois, un aiguillage n'aurait pas fonctionné correctement. "Tous les trains sur la ligne ont été arrêtés à la suite d'un freinage d'urgence", précise la SNCB, qui estime que les procédures de sécurité ont fonctionné correctement.

Le train, qui assurait la liaison entre Bruxelles-Midi et Anvers-Central, s'est immobilisé vers 20H45 entre Schaerbeek et Vilvorde, la voie étant bloquée par un autre train.

Quelque 150 voyageurs sont restés bloqués trois heures dans les deux trains. Ils ont été évacués vers minuit, a précisé un porte-parole d'Infrabel. Ils ont ensuite été ramenés vers deux gares bruxelloises à partir desquelles ils ont pu continuer leur voyage.

En savoir plus sur:

Nos partenaires