Trafic et pollution: la Flandre autorise des zones urbaines à basses émissions

26/02/16 à 13:18 - Mise à jour à 13:18

Source: Belga

(Belga) Le gouvernement flamand a approuvé vendredi un cadre normatif permettant aux communes de créer des zones interdites aux véhicules trop polluants, qu'Anvers pourrait être la première à instaurer en février 2017.

Trafic et pollution: la Flandre autorise des zones urbaines à basses émissions

Trafic et pollution: la Flandre autorise des zones urbaines à basses émissions © BELGA

En théorie, toutes les communes de Flandre pourront instaurer dès ce 1er mars une "zone à basse émission" (LEZ), une portion de leur territoire interdite d'accès à certaines catégories de véhicules trop polluants, dans le but d'améliorer la qualité de l'air et la santé des habitants. La mise en oeuvre est progressive: de 2016 à 2020, les restrictions ne porteront que sur les véhicules diesel n'atteignant pas la norme européenne Euro 4 (sur une échelle de sévérité allant de 1 à 6c), avec une dérogation pour les Euro 3 pourvus d'un filtre à particules. Les conditions se durcissent à partir de 2020. Les vélomoteurs et les motos ne sont pas concernés. Les communes pourront toutefois autoriser l'accès aux LEZ à certaines catégories de véhicules ne répondant pas aux critères régionaux, moyennant une redevance. Quant aux contrôles, ils s'effectueront sur base des plaques d'immatriculation. Les véhicules étrangers devront s'enregistrer auprès de la commune. Anvers pourrait être la première ville de Flandre à instaurer ce système. Le débat porte notamment sur l'accessibilité à ces zones pour les ménages précarisés ayant un véhicule ancien, ainsi que sur la capacité de contrôle effective. (Belga)

Nos partenaires