Tout était en ordre dans les comptes de Modrikamen

29/09/10 à 19:19 - Mise à jour à 19:19

Source: Le Vif

Les perquisitions menées mardi chez le président du Parti populaire n'ont mis au jour aucune malversation.

Tout était en ordre dans les comptes de Modrikamen

© Belga

On l'a appris ce mercredi dans les colonnes de "L'Echo" : des perquisitions simultanées avaient été menées la veille chez Mischaël Modrikamen, président du Parti populaire (contesté par l'autre fondateur du PP, Rudy Aernoudt), ainsi qu'au siège de ce parti et en trois autres lieux.

Les enquêteurs du juge d'instruction financier bruxellois Michel Claise cherchaient des éléments en rapport avec des accusations en provenance, notamment semble-t-il, dudit Rudy Aernoudt.

Ces accusations visaient, entre autres, la mise en oeuvre de certains actes logistiques du parti, lors de la campagne électorale des législatives du 13 juin dernier. A cette aune, certaines opérations auraient été menées au noir. L'arrivée de certains fonds, qui sait non déclarés, était également dans le collimateur judiciaire.

Seulement voilà, un devoir judiciaire, cela se mène à charge et à décharge et Le Vif/L'Express a appris que ces perquisitions ont "dégonflé" la suspicion : aucun problème n'a été mis en évidence, apparaît-il après un premier examen approfondi. "Tout était en ordre dans les comptes", nous déclare une source proche de l'enquête. Et par exemple les justificatifs afférents aux éléments prétendument suspects.

M. Modrikamen (qui avait été perquisitionné dans un dossier relatif à la société faillie Donaldson le 22 mars dernier, sur ordre du même magistrat, et qui avait été inculpé le 25 pour faux, usage de faux et complicité de blanchiment d'argent) ne sera donc, selon toute vraisemblance, plus du tout inquiété dans cette affaire de "noir".

Roland Planchar

En savoir plus sur:

Nos partenaires