Tout ce qu'il faut savoir sur la manifestation de ce mardi 24 mai

22/05/16 à 15:13 - Mise à jour à 17:36

Source: Belga

Les syndicats donnent rendez-vous aux militants le mardi 24 mai à Bruxelles pour une manifestation fédérale interprofessionnelle contre la politique du gouvernement. 50 000 manifestants sont attendus selon la police, qui conseille d'éviter la capitale en voiture ce jour-là. Des perturbations sont aussi attendues sur le réseau de la Stib des TEC et à la SNCB.

Tout ce qu'il faut savoir sur la manifestation de ce mardi 24 mai

© BELGA

Quelque 50.000 manifestants sont attendus dans les rues de Bruxelles de mardi 24 mai pour participer à la manifestation fédérale interprofessionnelle contre la politique du gouvernement, selon un communiqué de la police diffusé vendredi.

"La coupe est pleine"

"La coupe est pleine" est le message principal véhiculé par le front commun syndical. "Nous en avons plus qu'assez des attaques permanentes du gouvernement et des employeurs qui visent l'argent et les droits des travailleurs", énonce le tract de la mobilisation. CSC, FGTB et CGSLB dénoncent les coupes opérées dans les services publics et l'enseignement, et l'absence de concertation sociale.

Les représentants des travailleurs dénoncent aussi la "loi Peeters" qui prévoit une annualisation du temps de travail. "Accroître la flexibilité n'est pas tenable", disent-ils. La précédente manifestation, le 7 octobre dernier, avait rassemblé 80.000 personnes, selon la police

Embarras de circulation sur le parcours

Le cortège empruntera le boulevard du Jardin Botanique, ensuite le boulevard Pachéco jusqu'à la gare centrale, le boulevard de l'Empereur, la rue des Alexiens, puis le boulevard Lemonnier pour rejoindre la gare du Midi.

Le rassemblement est prévu dès 8h30 devant la gare du Nord et le cortège partira à 11h30 vers la gare du Midi. "Il est probable que des artères importantes soient coupées à la circulation plus tôt et/ou que le départ du cortège soit avancé".

Dès 9h, les voitures dans le tunnel Léopold II en direction de la petite ceinture ne pourront plus emprunter les sorties de la place Sainctelette et de la porte d'Anvers. Les véhicules dans le tunnel Botanique en direction de Rogier ne pourront pas sortir non plus à hauteur de la place Rogier.

Ces sorties seront rouvertes lorsque les manifestants seront totalement engagés dans le boulevard Pachéco (environ 14h). Plus tard (vers 12h30 ou plus tôt), le trafic dans le tunnel de la porte de Hal en direction du Midi sera coupé et la circulation déviée à hauteur de la rue Blaes vers la barrière de Saint-Gilles.

La situation ne sera rétablie que lorsque tous les manifestants auront traversé le boulevard du Midi vers la gare (vers 16h30 selon les estimations de la police).

A la demande de la police, plusieurs mesures ont été prises dans les gares bruxelloises à partir de 11h30 et jusqu'à la fin de la manifestation. Ainsi, Bruxelles-Central ne sera accessible que par le métro (rue des Colonies) et par la galerie Horta, et non par les entrées principales. La gare de Bruxelles-Chapelle sera partiellement accessible, tout comme Bruxelles-Congrès. Une foule importante est attendue à Bruxelles-Midi entre 15h et 17h, note la SNCB dans un communiqué.

Les lignes Stib, De Lijn et TEC perturbées

Des perturbations sont également prévues sur le réseau de transports publics bruxellois, selon la Stib. Des collaborateurs ont décidé de participer à la grève, dont des conducteurs, et ne seront donc pas présents pour assurer le service. La Stib informera les utilisateurs dès 6h sur les réseaux sociaux et via son centre de contact, indique-t-elle. D'importants dérangements sont par ailleurs attendus aussi sur les lignes TEC et De Lijn, ont indiqué les deux sociétés vendredi.

Les TEC prévoient aussi d'importantes perturbations sur le réseau des bus en Wallonie. D'autres troubles sont attendus le 31 mai à l'occasion d'une manifestation des services publics. La société régionale wallonne du transport renvoie sur son site internet pour davantage de précisions. Le réseau de bus et de trams sera également fortement perturbé en Flandre le 24 mai, a annoncé De Lijn.

Préavis de grève déposé à la SNCB

Par ailleurs, la CGSP-Cheminots et la CSC-Transcom ont déposé un préavis de grève pour les 24 et 31 mai, ont-ils indiqué vendredi à l'agence Belga. Ceux-ci s'inscrivent dans le cadre des actions décidées au niveau national par les instances des deux syndicats. Plus de détails ICI

En savoir plus sur:

Nos partenaires