Touring propose d'évacuer les carcasses de voitures avec les victimes encore à l'intérieur

31/08/11 à 10:34 - Mise à jour à 10:34

Source: Le Vif

Pour réduire les embouteillages, l'organisation de mobilité Touring propose d'évacuer les carcasses des véhicules impliqués dans un accident lorsque les victimes sont encore à l'intérieur, rapportent mercredi Het Nieuwsblad et De Standaard. Une proposition jugée absurde par la police fédérale de la route.

Touring propose d'évacuer les carcasses de voitures avec les victimes encore à l'intérieur

© Thinkstock

A partir du premier septembre les embouteillages vont reprendre de plus belle puisque selon le porte-parole de Touring, Danny Smagghe, "le trafic augmente de 25 % à partir de cette date. Au moindre accident tout est bloqué".

"Des 32 millions d'heures de file qu'il y a en Belgique, 24 % le sont suite à un accident. Ensemble avec l'université K.U Leuven nous avons calculé qu'il était possible de réduire le temps perdu suite à des accidents de 70 %" déclare t'il encore dans les pages du journal Standaard.

C'est pour remédier à cela que Touring propose quelques mesures drastiques comme déplacer les voitures avec les victimes encore à l'intérieur. Toujours selon le porte-parole "C'est possible dans le cas ou les personnes sont décédées ou seulement légèrement blessées. En Allemagne ils le font déjà, alors pourquoi pas ici ?". " A l'heure actuelle la police arrive en premier, viennent ensuite les services de secours, s'en suivent, s'il y a des victimes, les experts du parquet et ce n'est qu'à partir de ce moment que la carcasse peut être remorquée. Dans certains cas cela peut prendre des heures ", précise-t-il encore.

Des propos que Touring a quand même tenu à nuancer dans un communiqué paru ce matin "Dans l'ensemble des mesures proposées pour limiter les files causées par un incident, évacuer les voitures avec les victimes dedans n'est qu'une des mesures, qui doit être décidée sur place par les services d'urgence dans certains cas et dans certaines conditions, comme cela se fait parfois à l'étranger"

Autres options
Touring propose également de faire venir les experts du parquet en hélicoptère pour que ces derniers ne soient pas eux-mêmes bloqués dans la circulation.

Autre proposition : diminuer les déviations via des routes secondaires lors d'accidents. "Ces routes régionales ne sont pas prévues pour accumuler une si grande circulation", explique-t-il au Standaard. "La surcharge sur ces routes peut provoquer un " infarctus de la route" qui bloquerait encore davantage la situation". Pour Touring "Il est beaucoup plus efficace de laisser les gens sur les grands axes qui, une fois dégagés, pourront libérer plus vite les automobilistes".

Une proposition jugée absurde pour la police fédérale de la route

"Qui juge si les dommages corporels sont légers ? Comment s'assure-t-on qu'il n'y aura pas de risque de sur-accident lors de la manoeuvre d'évacuation ? Nous ne pouvons accepter cette proposition", a indiqué le directeur de la police de la route, Michaël Jonniaux.

"Dans le cas où la victime est décédée, cette idée ne tient pas compte du respect auquel a droit le défunt et sa famille. De plus, le parquet et les experts n'autoriseront jamais l'évacuation précipitée d'éléments utiles à une enquête", a renchéri le directeur.

Le vif.be

En savoir plus sur:

Nos partenaires