Tour de France - Philippe Gilbert "ne pouvait pas continuer"

18/07/17 à 15:35 - Mise à jour à 15:36

Source: Belga

(Belga) Philippe Gilbert n'a pas pris le départ de la seizième étape du Tour de France mardi en raison de problèmes intestinaux qui l'ont affligé durant la journée de repos. "Il était trop malade", déplorait le directeur sportif de Quick-Step Floors Wilfried Peeters au départ du Puy-en-Velay. "Cela n'avait pas de sens de continuer et il est rentré chez lui ce matin."

"Philippe ne se sentait déjà pas bien dimanche soir. Il est monté se coucher tôt et les problèmes intestinaux ont commencé à apparaître pendant la nuit. Lundi, il est resté au lit toute la journée", explique encore Peeters. "Il n'est même pas monté sur son vélo. Lundi soir, il allait un peu mieux mais il a encore vomi pendant la nuit alors que les douleurs au ventre et les problèmes intestinaux étaient toujours présents. Dans ces conditions là, on ne peut pas continuer." Le médecin de l'équipe Toon Cruyts a quant à lui donné plus de détails. "Phil a fait de la fièvre dimanche après l'étape. Il était faible, avait mal au ventre et des troubles intestinaux. La fièvre a disparu lundi soir mais il n'était pas encore rétabli. En plus, il n'a presque rien mangé ni bu. On ne peut pas laisser partir un coureur déshydraté et pas nourri sur une étape du Tour de France." Wilfried Peeters reprend ensuite le fil de la discussion et raconte le moment où la décision a été prise. "Cela n'avait pas de sens de prendre le départ. Nous avons donc pris la juste décision de le ramener chez lui. Il est parti avec les larmes aux yeux, il tenait à rester ici. Un coureur ne quitte jamais le Tour volontiers. C'est dommage, nous avions déjà perdu Matteo Trentin et maintenant c'est au tour de Gilbert. On va essayer de ne pas trop y penser et de garder une ambiance positive dans l'équipe. Marcel Kittel est en vert et nous voulons défendre ce maillot. Philippe était un coureur important, chaque coureur que l'on perd est un coureur important mais nous devons continuer dans ce Tour. Il va certainement nous manquer." Peeters ne se fait pas de soucis pour la suite et espère bien récupérer Gilbert à 100% pour la suite de la saison. "Normalement, dans deux jours tout sera passé. C'est typique de la dernière semaine du Tour dans lequel la chaleur, la fatigue et les efforts s'accumulent. C'est dommage mais à présent il est chez lui et il participera selon le programme à la Clasica San Sebastian." (Belga)

Nos partenaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos