Toujours pas de fumée blanche pour le budget

21/03/16 à 10:35 - Mise à jour à 10:33

Il n'y a toujours pas d'accord sur le budget, selon la VRT. Les ministres se sont réunis hier jusque 1h, mais aucun accord n'est sorti de la réunion. Une nouvelle rencontre est programmée pour cet après-midi.

Toujours pas de fumée blanche pour le budget

© BELGA

Les principaux ministres du gouvernement fédéral se sont remis au travail ce week-end en ce qui concerne le contrôle budgétaire. Cette tâche a en effet été mise de côté quelques jours, entre le Sommet européen jeudi et le temps de gérer politiquement l'action des forces de sécurité qui a abouti vendredi à l'arrestation de Salah Abdeslam.

Les groupes de travail avaient cependant continué à fonctionner. La semaine passée, l'ajustement s'est poursuivi selon un schéma classique : réunions en comité restreint, bilatérales, groupes de travail.

Montant encore incertain

Le kern était réuni ce dimanche à partir de 15 heures pour trouver une solution au problème budgétaire, mais les ministres ont échoué à trouver un accord pour maintenir le budget 2016 sur les rails. Des progrès ont été accomplis, explique De Morgen, mais il y avait encore trop d'incertitudes sur les revenus et les dépenses.

Le 8 mars dernier, le Comité de monitoring a chiffré ce dérapage budgétaire à 2,2 milliards d'euros. Mais selon certains, ce montant pourrait être plus important. En effet, si une partie du gouvernement entend se montrer volontariste sur les chances d'aboutir, une autre est plus réservée voire carrément sceptique alors que le débat n'est pas clos sur l'ampleur de l'effort à réaliser. Samedi, lors du conseil national de sécurité, les vice-Premiers ministres ont encore souligné la difficulté de l'exercice. Alors que le vice-Premier ministre CD&V Kris Peeters évoquait un effort de 2,3 milliards d'euros à réaliser, son collègue du MR Didier Reynders l'estimait à 1,4 milliard.

Date limite : fin avril

On continue de progresser ligne par ligne, entend-on. Le Premier ministre s'envole mercredi pour la Chine en compagnie du ministre des Finances Johan Van Overtveldt, mais dans l'entourage du gouvernement on ne considère pas ce départ comme l'échéance ultime dans le calendrier budgétaire. La Belgique a officiellement jusqu'à la fin avril pour rendre à l'Europe sa copie budgétaire.

(Avec Belga)

Nos partenaires