Tobback : l'argent de la fraude pour réduire les charges sur le travail

30/04/13 à 22:16 - Mise à jour à 22:16

Source: Le Vif

Le président du sp.a Bruno Tobback veut que chaque euro récupéré par le secrétaire d'Etat John Crombez dans le cadre de la lutte contre la fraude et les paradis fiscaux soit utilisé pour réduire les charges sur le travail. "Cela doit constituer notre engagement sans ambiguïté", a-t-il dit mardi soir dans le cadre de son allocution du 1er mai prononcée à Gand.

Tobback : l'argent de la fraude pour réduire les charges sur le travail

© Belga

Pour Bruno Tobback, la recherche d'une solution aux charges élevées qui pèsent sur la travail en Belgique ne peut induire un report de son coût "sur le bas de l'échelle". "Notre engagement sans ambiguïté doit être le suivant: chaque euro que John récupère dans le cadre de la lutte contre la fraude sociale et fiscale et chaque centime qu'il peut pêcher dans les eaux tropicales servira a réduire les charges sur le travail", a-t-il dit à ce sujet.
Pour lui, la baisse des charges sur le travail doit d'abord intervenir dans des secteurs dont la productivité et la valeur ajoutée sont faibles et qui souffrent d'une forte concurrence à l'échelle internationale.

Par ailleurs, Bruno Tobback s'est également indigné du phénomène de radicalisme mis en exergue par le conflit en Syrie. "Je ne peux avoir la moindre compréhension, ni accorder la moindre excuse à ceux qui abusent des difficultés, de la vulnérabilité, voire même de l'esprit de contradiction de certains jeunes pour les faire tomber dans le fanatisme religieux ou politique", a-t-il commenté à ce sujet. Le président de la FGTB Rudy De Leeuw a quant à lui jugé que la récupération de 13 milliards d'euros via la lutte contre la fraude fiscale et une réorientation des intérêts notionnels permettrait de créer 150.000 emplois.

Nos partenaires