Tihange 2 s'est mise automatiquement à l'arrêt

10/06/16 à 16:00 - Mise à jour à 18:09

Source: Belga

La centrale nucléaire Tihange 2 s'est mise à l'arrêt automatiquement vendredi vers 15h30, a indiqué l'opérateur nucléaire.

Tihange 2 s'est mise automatiquement à l'arrêt

© BELGA

La centrale s'est mise à l'arrêt elle-même dans le cadre d'un mécanisme de sécurité, a expliqué la porte-parole Anne-Sophie Hugé. Une équipe évalue les causes de l'interruption.

"Ce mécanisme de sécurité fait partie de la conception de la centrale", selon Engie. Celle-ci se met automatiquement à l'arrêt lorsqu'une anomalie est détectée.

Le réacteur pourrait rester à l'arrêt plusieurs heures voire plusieurs jours, estime Serge Dauby, porte-parole du site nucléaire de Tihange. "Nous investiguons pour connaître les raisons de l'interruption. L'équipe procède par élimination donc cela prend un certain temps. Il est certain qu'on se situe dans la partie secondaire de la centrale, c'est à dire la salle des machines, et pas la zone nucléaire", indique-t-il. "L'incident prouve que le système de sécurité fonctionne. La centrale est en totale sûreté puisque l'unité Tihange 2 est à l'arrêt."

Avec Doel 3, Thihange 2 fait partie des deux réacteurs "fissurés" que compte le paysage énergétique belge. Ils avaient été mis à l'arrêt en 2014, avant que l'organe de surveillance du nucléaire AFCN n'autorise leur redémarrage en novembre dernier. Ces unités sont sous le feu des projecteurs dans les pays voisins, notamment en Allemagne, au Pays-Bas et au Luxembourg. Ainsi, les députés néerlandais ont demandé mardi à leur gouvernement de prier la Belgique de les arrêter.

En savoir plus sur:

Nos partenaires