Theo Francken se réjouit que les ONG quittent le parc Maximilien

29/09/15 à 20:23 - Mise à jour à 20:24

Source: Belga

Le secrétaire d'Etat à l'Asile et la Migration Theo Francken se réjouit mardi soir de l'annonce faite par les ONG présentes dans le parc Maximilien de ce qu'elle se retirent du campement.

Theo Francken se réjouit que les ONG quittent le parc Maximilien

Theo Francken et Jan Jambon, lors d'une visite de trois jours en Afrique du Nord. © BELGA

"Cela me semble bien, c'est une décision intelligente", a-t-il commenté en marge d'une visite de trois jours en Afrique du Nord. La plateforme citoyenne de soutien aux réfugiés a annoncé en premier qu'elle quittait le campement, né après que la capacité de l'Office des étrangers est apparue insuffisante pour faire face à l'arrivée importante de demandeurs d'asile. Nous refusons d'être plus longtemps l'alibi du gouvernement, indiquaient les associations mardi.

Theo Francken ne se sent pas visé. "Cinq cents places supplémentaires vont être créées dans le bâtiment WTC III, mais ces dernières semaines, on n'a refusé qu'une seule fois des personnes en pré-accueil", a-t-il expliqué. "Je ne dis pas qu'il n'y a là-bas personne qui aurait droit au pré-accueil, mais c'est certainement une minorité."

Selon Theo Francken, le démantèlement du camp montrera que de nombreuses personnes qui y résident n'ont pas introduit de demande d'asile et résident souvent de manière illégale en Belgique depuis des années. "Où ces personnes iront, ce n'est pas clair; mais nous n'allons pas soudainement donner des papiers à tout le monde. Il n'y aura pas de régularisation collective."

Le secrétaire d'Etat reste persuadé que certains groupes utilisent le parc comme un instrument politique contre le gouvernement.

Nos partenaires