Theo Francken ne veut pas contourner l'article 3 mais son interprétation, dit son cabinet

05/06/18 à 17:53 - Mise à jour à 17:54

Source: Belga

(Belga) Le secrétaire d'Etat Theo Francken n'a pas voulu dire que l'article 3 de la Convention européenne des droits de l'homme devait être contourné, mais bien l'interprétation "large" qu'en a faite la Cour européenne des droits de l'homme, a corrigé son cabinet dans une réaction à Belga.

"Le problème ne réside pas tant dans la Convention européenne des droits de l'homme en elle-même (qui est en partie un texte de son époque) mais bien dans l'interprétation large qu'en ont faite les juges de Stasbourg", a indiqué le cabinet Francken. "Nous constatons cette interprétation large dans divers domaines, et aussi en matière de migration (arrêt sur les push-backs, arrêts sur les transferts grecs de la procédure Dublin, jugement sur les terroristes renvoyés, etc.)", expose le cabinet Francken. Les propos du secrétaire d'Etat N-VA, prononcés dans des interviews en marge d'une réunion des ministre en charge des affaires migratoires à Luxembourg, ont suscité une forte indignation dans l'opposition francophone. (Belga)

Nos partenaires