"The Wiper" une application qui dénonce les publications racistes

Source: Le Vif

Il n'est pas rare te tomber sur des propos déplacés, voir racistes sur le web. L'association interculturelle flamande Kif Kif souhaite s'attaquer à la multiplication de messages haineux grâce à sa nouvelle application : "the wiper" ou "l'essuie-glace" en français.

"The Wiper" une application qui dénonce les publications racistes

© capture d'écran wipe.be

Vous surfez sur le web et tombez sur des propos que vous jugez racistes ? L'application vous permet de scanner le message et l'envoyer sur le site wipe.be, développé par Kif Kif. Le texte est alors analysé par des bénévoles de l'association, assistés de juristes, afin de déterminer son caractère raciste ou non, au regard de la loi pénale. Le contexte de parution du message est pris en compte dans cette analyse.

Si le caractère raciste ou haineux est avéré, le message est entièrement publié sur le site et placé dans une catégorie telle que : Islamophobie ou Racisme communautaire. De plus, le lien du site où a été publié le message est indiqué ainsi que le nom ou pseudo de l'auteur du post haineux. Le but étant de sensibiliser à la fois les auteurs, mais également les sites qui hébergent de tels propos.

Le site met en ligne des vidéos expliquant comment installer l'application et comment l'utiliser. Kif Kif précise que l'application n'en est encore qu'à ses débuts et sera améliorée dans un futur proche. Par exemple, les messages publiés sur les réseaux sociaux ne sont pas encore gérés par l'application et la fonction "printscreen" n'est pas très pratique.

Notez que le site est uniquement en langue néerlandaise. On peut se demander si les publications haineuses francophones seront également dénoncées.

Kif Kif assure que ses bénévoles feront la différence entre les messages choquants et ceux qui violent véritablement la loi. Le Centre sur l'égalité des chances et la lutte contre le racisme (CECLCR) s'engage à mentionner sur le site s'il estime que certains propos n'entrent pas dans le cadre de cette loi. Mais le message ne sera pas pour autant supprimé...

La Commission de la vie privée voit l'initiative de l'association d'un très mauvais oeil. "Nous comprenons l'argument de Kif Kif selon lequel l'association n'enfreint pas la loi sur le respect des données personnelles, étant donné que les messages sont postés sur des espaces de discussions publics, mais il n'est pas permis d'utiliser ces données à d'autres fins que celles que leurs auteurs poursuivaient initialement. Il n'est pas non plus permis de reprendre ces messages sur un autre site en mentionnant le nom de leurs auteurs" a réagi lundi, Éva Wierz, la porte-parole. Aucune action n'est pour le moment envisagée par la Commission à l'encontre de Kif Kif.

En savoir plus sur:

Les derniers articles en un clin d'oeil




Nos partenaires