Thaïlande: menace élevée d'attentats d'après la police, la junte appelle au calme

11/10/16 à 21:44 - Mise à jour à 21:47

Source: Belga

(Belga) Le chef de la junte en Thaïlande a appelé mardi au calme après la mise en garde de la police contre le risque élevé d'attentats à Bangkok, où la sécurité a été renforcée, notamment dans les aéroports.

Une note détaillée de la police a été remise lundi aux journalistes avertissant qu'un groupe non identifié avait planifié des attaques dans la capitale entre les 25 et 30 octobre. D'après ce document, les cibles potentielles sont "les centres commerciaux, les parkings et les attractions touristiques". En août, des villes très fréquentées par les touristes étrangers ont été secouées par une série d'attentats à la bombe. "Laissez les fonctionnaires faire leur travail et s'il vous plaît soyez confiants", a déclaré le chef de la junte, Prayut Chan-O-Cha, au pouvoir depuis un coup d'Etat en mai 2014. Il a ajouté qu'une enquête était en cours et a appelé au calme. Mardi, la sécurité avait été renforcée dans les deux aéroports de Bangkok et la police était à la recherche de véhicules abandonnés dans les parkings des centres commerciaux du centre-ville, craignant des attaques à la voiture piégée. La note de la police ne donne aucune indication quant aux personnes qui seraient derrière ces menaces, mais les insurgés musulmans de l'extrême sud de la Thaïlande ont souvent recours à ce mode d'action pour principalement viser les fonctionnaires. La récente série d'attentats qui ont fait quatre morts et de nombreux blessés notamment en août dans des stations balnéaires a braqué les projecteurs sur ces rebelles. Le conflit avec les séparatistes dans la partie méridionale de la Thaïlande, oublié de la communauté internationale, a fait plus de 6.500 morts depuis son déclenchement en 2004: la plupart sont des civils tués dans des attentats perpétrés par des rebelles ou dans des raids des forces de sécurité thaïlandaises. Un an plus tôt, c'était la capitale qui avait été touchée en plein coeur par une explosion à la bombe dans un sanctuaire. L'attentat avait fait 20 morts et de nombreux blessés, notamment des touristes chinois. Le procès de deux suspects ouïghours doit s'ouvrir prochainement à Bangkok. (Belga)

Nos partenaires