Tests du marché locatif à Gand: les promoteurs immobiliers et les patrons s'y opposent

20/09/16 à 11:34 - Mise à jour à 11:40

Source: Belga

(Belga) Les promoteurs immobiliers flamands confient ne pas être partisans des tests systématiques quant à la discrimination sur le marché locatif gantois, évoqués mardi matin dans le quotidien De Standaard. De son côté, le patronat flamand (Voka) estime que ces tests ne sont pas le bon moyen de lutter contre ce phénomène et qu'à l'image des tests pratiques réalisés sur le marché de l'emploi, ils rendent "suspectes" les personnes d'origine étrangère intéressées par un bien.

Tests du marché locatif à Gand: les promoteurs immobiliers et les patrons s'y opposent

Tests du marché locatif à Gand: les promoteurs immobiliers et les patrons s'y opposent © BELGA

Ignorant la manière dont se dérouleront concrètement ces tests, les promoteurs immobiliers réunis au sein de la plateforme CIBweb s'y opposent dès lors et rejoignent le point de vue de la ministre flamande du Logement Liesbeth Homans (N-VA), qui n'est pas non plus partisane de ceux-ci. Ils estiment que cette méthode va trop loin et ne veulent pas que tout un secteur soit culpabilisé. Ils rappellent également que le phénomène de discrimination ne concernerait plus que 10% des promoteurs immobiliers. La section de Flandre orientale du Voka est d'avis que de tels tests ne sont pas bons car, à l'image des employeurs qui se rendent rapidement compte que certaines sollicitations sont fausses et ne visent qu'à les mettre à l'épreuve, il en sera de même pour ceux qui veulent louer leur bien. Les patrons flamands estiment que la méthode, qui affirme que la discrimination est un fait avéré et répétitif, ne sert pas le but recherché et qu'elle rend en outre "suspectes" les personnes d'origine étrangère sur le marché locatif, tout comme sur celui du travail dans le cas des offres d'emploi. (Belga)

Nos partenaires