Tests de résistance: les Etats se sont engagés à soutenir les banques en échec

23/07/10 à 19:20 - Mise à jour à 19:20

Source: Le Vif

Didier Reynders s'est réjoui vendredi de la transparence de la communication des tests de résistance des banques européennes et a rappelé que pour les sept banques européennes en échec, les Etats membres s'étaient engagés à prendre chacun les mesures nécessaires.

Tests de résistance: les Etats se sont engagés à soutenir les banques en échec

© Belga

Concernant plus particulièrement les deux banques belges KBC et Dexia, M. Reynders a jugé qu'elles s'en sortaient "très bien" et a rappelé l'importance de poursuivre l'effort qui les permettra de sortir du soutienpublic.

M. Reynders relève la "très bonne tenue générale" du secteur financier européen qui dispose d'un surplus de capitalisation très élevé, alors que l'insuffisance pour les sept banques épinglées par le CEBS s'élève à 3,4 milliards d'euros.

Il souligne également l'importance de boucler le dossier de la supervision financière européenne, actuellement encore en négociation entre le Conseil de l'UE et le parlement européen.

Il faut au 1er janvier prochain des institutions européennes de supervision pour, notamment, coordonner à l'avenir ces tests de résistance et avoir les réactions appropriées, a-t-il souligné.

Levif.be avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires