Terrorisme : trois cibles potentielles en Belgique ?

15/06/16 à 11:19 - Mise à jour à 11:26

Source: Knack

Il y a moins d'une semaine, un groupe de combattants syriens armés est parti vers l'Europe pour, entre autres, mener des attaques en Belgique, selon le département terrorisme de la police fédérale.

Terrorisme : trois cibles potentielles en Belgique ?

© Belga

Le département Terrorisme de la police fédérale belge a intercepté des informations selon lesquelles un groupe de combattants armés syriens serait parti vers l'Europe. Ils auraient trois cibles dans le viseur dans notre pays, selon Het Nieuwsblad et Het Laatste Nieuws.

Une fois arrivé en Europe, le groupe serait censé se diviser : un groupe vers la Belgique, un groupe vers la France, comme l'écrit Het Nieuwsblad. Ils souhaiteraient mener des attaques en duo dans différents endroits. Les trois cibles belges potentielles, selon les enquêteurs, seraient le centre commercial bruxellois City 2, un fast-food américain et un commissariat de police.

Pas d'influence sur le niveau de la menace

Le ministre de l'Intérieur Jan Jambon a confirmé le message d'une arrivée imminente de combattants syriens à VTM Nieuws, mais a également dit qu'il s'agissait d'informations très approximatives, qui ne représentent pour l'instant pas de menace précise aux yeux de l'OCAM, l'organisme chargé de l'analyse de la menace terroriste en Belgique. Le niveau de la menace terroriste dans notre pays reste donc au niveau 3 (sur 4), ce qui signifie une menace "possible et vraisemblable". Mais il n'y a "aucune information spécifique indiquant une menace imminente", selon le porte-parole francophone du Centre de crise.

"Les nombreuses informations dont dispose l'OCAM sont analysées et contextualisées avec les services partenaires et ce, entre autres, au niveau de la crédibilité. C'est sur cette base que le niveau de la menace est déterminé. L'information rapportée par certains médias est une information non contextualisée et n'a donc aucune influence directe sur le niveau actuel de la menace", a encore précisé l'OCAM. L'information sur les cibles potentielles en Belgique n'a pas été confirmée par le cabinet de Jambon. (TE/OL)

En savoir plus sur:

Nos partenaires