Terrorisme: nouveau procès d'une filière syrienne et ses 31 prévenus

15/02/16 à 09:18 - Mise à jour à 09:17

Source: Belga

Un nouveau procès pour participation aux activités d'un groupe terroriste débute ce lundi devant la 70e chambre du tribunal correctionnel de Bruxelles.

Terrorisme: nouveau procès d'une filière syrienne et ses 31 prévenus

© Belga

Il s'agit d'un énième dossier lié à une filière terroriste syrienne au départ de la Belgique, avec quelque trente personnes sur le banc des prévenus, dont Khalid Zerkani. Ce prédicateur musulman a déjà été condamné en juillet dernier pour des faits similaires, par le même tribunal.

Le procès de trente-et-une personnes prévenues de participation aux activités d'un groupe terroriste débutera lundi devant le tribunal correctionnel de Bruxelles. Il s'agit d'un nouveau procès de grande ampleur concernant une filière d'envoi de combattants djihadistes vers la Syrie, au départ de la Belgique.

Parmi les prévenus figure notamment Khalid Zerkani qui a déjà été condamné dans un premier dossier terrorisme, fin juillet dernier, à douze ans de prison. Il est particulièrement soupçonné dans ce dossier d'avoir recruté de très nombreux jeunes pour les envoyer combattre en Syrie, entre 2012 et début 2014.

Figurent aussi dans cette affaire les frères Mohammed et Othman A., soupçonnés d'avoir conduit plusieurs jeunes candidats au djihad à l'aéroport de Düsseldorf en Allemagne, non loin de la frontière belge. Ils sont aussi soupçonnés d'avoir mis sur pied un entraînement militaire pour les candidats au djihad.

Leur beau-frère, Elyas K., un exploitant d'une librairie islamique à Bruxelles, lui aussi prévenu, aurait également organisé ces séances d'entraînement physique des jeunes candidats djihadistes, notamment lors de week-ends à la côte belge. Ces camps s'y déroulaient dans les vieux bunkers situés près de la villa royale à Ostende.

Mais encore, il sera aussi question au cours de ce procès de divers vols commis par certains des prévenus, entre autres à la Gare du Midi à Saint-Gilles, pour financer les départs en Syrie.

Le réseau constitué autour des frères A. et de Khalid Zerkani avait été démantelé fin février 2014. Des agents de la police judiciaire fédérale de Bruxelles, en collaboration avec d'autres policiers de tout le pays, dont ceux de onze zones de police locales, avaient mené cinquante-cinq perquisitions et interpellé septante-quatre personnes dans le cadre de cette enquête.

En savoir plus sur:

Nos partenaires