Terrorisme : la circulaire sur les combattants partis à l'étranger est prête

27/08/15 à 12:43 - Mise à jour à 12:43

Source: Belga

Les ministres de l'Intérieur et de la Justice, Jan Jambon et Koen Geens, ont achevé l'actualisation de la circulaire relative aux combattants partis à l'étranger. Le nouveau document remplace la circulaire du 25 septembre 2014 et veille entre autres choses à mieux informer les autorités locales.

Terrorisme : la circulaire sur les combattants partis à l'étranger est prête

Jan Jambon et une policère anversoise. © BELGA/Luc Claessen

Les services de police et de renseignement, ainsi que tout "autre partenaire pertinent", alimenteront une base de données gérée par la police fédérale et qui recensera les personnes parties de Belgique pour rejoindre des organisations terroristes à l'étranger.

Le système fonctionnera selon une approche personnalisée. Des mesures spécifiques d'accompagnement seront prévues à destination des pouvoirs locaux qui auront accès à cette base de données par le biais de la police locale.

Sous la législature précédente, plusieurs bourgmestres s'étaient plaints de n'être pas informés de cas d'habitants de leur commune qui étaient partis en Irak ou en Syrie, ou risquaient de s'y rendre, et de n'avoir pu prendre les mesures de suivi qui s'imposaient. Au mois de janvier, à la suite de l'opération anti-terroriste menée à Verviers, le gouvernement fédéral avait annoncé qu'il reverrait la circulaire.

La base de données mentionnera aussi bien les personnes susceptibles de quitter le territoire que celles qui l'ont quitté et, le cas échéant, sont de retour. Toutes les informations les concernant ne sont cependant pas accessibles: certaines d'entre elles sont classifiées et réservées aux agents munis d'une habilitation de sécurité.

"Dès à présent, chaque combattant étranger terroriste sera passé à la loupe et évalué individuellement par l'OCAM (Organe de coordination et d'analyse de la menace). Sur cette base, les autorités locales sauront quel suivi elles doivent opérer. Leur travail sur le terrain sera plus efficace au bénéfice de notre sécurité à tous", a souligné M. Jambon dans un communiqué.

La nouvelle circulaire porte sur le volet administratif de l'approche des combattants partis à l'étranger. L'approche judiciaire est décrite dans une circulaire des procureurs généraux.

Selon des chiffres cités au mois de mai par le patron de la Sûreté de l'État, 263 Belges ont quitté la Belgique pour rejoindre la Syrie, 56 sont morts et 122 sont rentrés en Belgique. La plus grande partie a rallié l'État islamique.

Nos partenaires