Terrorisme: l'échange d'information, préoccupation partagée par la Belgique et l'Australie

29/12/16 à 08:56 - Mise à jour à 08:57

Source: Belga

(Belga) Le ministre des Affaires étrangères Didier Reynders (MR) a abordé la thématique de l'échange d'informations en matière de renseignements avec le Premier ministre australien Malcolm Turnbull à Sydney mercredi. Tous deux se sont entretenus de manière informelle lors d'une réception dans le cadre de la visite ministérielle belge en Australie du 28 au 30 décembre.

Terrorisme: l'échange d'information, préoccupation partagée par la Belgique et l'Australie

Terrorisme: l'échange d'information, préoccupation partagée par la Belgique et l'Australie © BELGA

"Ce qui m'a le plus frappé c'est l'intérêt très fort du Premier ministre australien pour l'échange d'informations en matière de services de renseignements", a rapporté à Belga le ministre des Affaires étrangères belge au lendemain de la rencontre. "Je crois que, malgré tout, les incidents graves qui ont été déjoués à Melbourne (à Noël, ndlr), jouent un rôle. On sent bien que le stade d'évènements que l'on considérait comme isolés et individuels est dépassé". La police australienne a annoncé la veille de Noël avoir déjoué un "complot terroriste" visant l'attaque simultanée de plusieurs lieux emblématiques de Melbourne le jour de la célébration religieuse. Fin 2012, deux personnes avaient perdu la vie lors d'une prise d'otage dans le café Lindt à Sydney, orchestré par un déséquilibré d'origine iranienne, au passé violent. Confronté à une organisation prête à passer à des actes plus violents, l'Australie aurait la volonté "d'aller plus loin désormais dans la démarche internationale dans l'échange d'informations", selon le ministre Reynders. Il rapporte le souhaite de M. Turnbull que les Européens se dotent d'un service de renseignements commun, une demande formulée depuis 2014 par la Belgique après l'attentat au Musée Juif, pointe le chef de la diplomatie belge. L'échange d'informations est un thème sur lequel les Australiens "vont aussi plaider sur la scène internationale", pressent M. Reynders. (Belga)

Nos partenaires