Tentative de coup d'Etat en Turquie - Le courant est rétabli dans la base d'Incirlik utilisée par la coalition contre l'EI

22/07/16 à 15:54 - Mise à jour à 15:54

Source: Belga

(Belga) La base aérienne turque d'Incirlik utilisée par les Etats-Unis et la coalition contre le groupe Etat islamique est à nouveau alimentée en électricité, qui avait été coupée après la tentative de putsch, a indiqué vendredi le commandement des forces américaines en Europe.

Tentative de coup d'Etat en Turquie - Le courant est rétabli dans la base d'Incirlik utilisée par la coalition contre l'EI

Tentative de coup d'Etat en Turquie - Le courant est rétabli dans la base d'Incirlik utilisée par la coalition contre l'EI © BELGA

Les autorités turques soupçonnent les militaires putschistes d'avoir utilisé la base aérienne située dans le sud du pays pour ravitailler des avions militaires utilisés par les mutins pendant la tentative de coup d'état. Plusieurs officiers turcs de la base ont été arrêtés par les autorités. Depuis le coupure de l'électricité samedi, les militaires américains utilisaient des générateurs de secours pour pouvoir continuer à mener leurs opérations aériennes contre l'EI. "Nous conserverons cette capacité" de génération autonome "si l'électricité était à nouveau coupée". "Il y a un flot continu de plats chauds, d'eau et de carburant pour soutenir nos personnels en Turquie", a précisé le commandement américain. Environ 1.500 militaires américains sont stationnés à Incirlik. Les Etats-Unis utilisent la base aérienne pour mener des missions aériennes contre le groupe Etat islamique dans la Syrie toute proche. Ils y ont déployé notamment des drones, des avions de guerre électronique Prowler et des avions d'attaque au sol A-10. Les Etats-Unis ont condamné la tentative de putsch et se sont gardés de critiquer les mesures exceptionnelles adoptées par les autorités turques, notamment la purge massive chez les militaires, juges et fonctionnaires, et le placement en détention de plus de 4.000 personnes. "Nous soutenons le gouvernement démocratique (...). Nous condamnons le coup" d'Etat, a déclaré mercredi le secrétaire d'Etat américain John Kerry, refusant de "commenter" les purges. (Belga)

Nos partenaires