Olivier Mouton
Olivier Mouton
Journaliste politique au Vif/L'Express
Opinion

03/05/16 à 11:12 - Mise à jour à 11:11

Tensions sociales : nous ne sommes plus au Moyen-Âge

Le gouvernement fédéral et les syndicats s'obstinent dans la confrontation. Ce pays a besoin de réformes sereines, mais on lui propose le dogmatisme et le chaos!

C'est le leitmotiv de ce gouvernement fédéral. Son ciment. Charles Michel et ses alliés flamands veulent réformer le pays au pas de charge. Le préparer à ces temps modernes marqués par le vieillissement de la population et le travail flexible. Aussi, la suédoise prolonge la réforme des pensions et initie une réforme du temps de travail. Avec une ligne directrice: il faut donner la possibilité à ceux qui le souhaitent de travailler davantage et plus longtemps. Deux chiffres symboliques sont ainsi devenus des chiffons rouges agités devant les syndicats: 67 ans (le nouvel âge de départ à la pension à partir de 2030) et 45 heures (la possibilité offerte d'une semaine de travail étendue).
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Inscrivez-vous afin de pouvoir lire 4 articles gratuits par mois.

Nos partenaires