Tensions avec la Corée du Nord - Shinzo Abe s'entretient avec Angela Merkel à propos des sanctions visant Pyongyang

06/09/17 à 04:57 - Mise à jour à 04:58

Source: Belga

(Belga) Le Premier ministre japonais Shinzo Abe et la chancelière allemande Angela Merkel se sont entendus, lors d'un entretien téléphonique mardi soir, sur la nécessité de prendre de nouvelles sanctions sévères au sein de l'ONU envers la Corée du Nord, suite au test nucléaire mené par Pyongyang dimanche.

Le sixième test nucléaire de dimanche pose une menace "non seulement pour le Japon mais aussi pour le reste du monde", a indiqué Mme Merkel au Premier ministre japonais, durant une conversation téléphonique d'une vingtaine de minutes, selon le ministère des Affaires étrangères japonais. Tous deux s'accordent à penser qu'il est nécessaire d'appliquer pleinement les résolutions du Conseil de sécurité de l'ONU pour amener la Corée du Nord à abandonner ses ambitions nucléaire et balistique. Un vote est prévu la semaine prochaine, et les USA attendent que les sanctions maximales soient appliquées au régime isolé. La chancelière a également indiqué qu'elle demanderait aux dirigeants européens d'?uvrer ensemble sur cette question. Le ministre belge des Affaires étrangères a suggéré à ce titre que l'UE devait tenter de jouer "un rôle de médiation". Mme Merkel et M. Abe ont aussi noté la nécessité que la Chine et la Russie pèsent dans la question nord-coréenne. Fin août, Pyongyang a lancé un missile qui a survolé le Japon avant de tomber dans l'océan Pacifique, à 1.180 kilomètres des côtes japonaises. Ce dimanche, la Corée du Nord a mené un sixième essai nucléaire en faisant exploser une bombe à hydrogène. Il est question que le régime soit désormais à même de placer une bombe nucléaire sur un missile pouvant toucher les Etats-Unis. (Belga)

Nos partenaires