Tensions au PS de Seneffe

01/06/12 à 18:01 - Mise à jour à 18:01

Source: Le Vif

Après les péripéties liées à la désignation éventuelle de Didier Donfut (PS) à la tête de la société de logements sociaux Les Jardins de Wallonie (Luttre), l'Union socialiste communale (USC) de Seneffe est touchée à son tour par les dissensions entre socialistes locaux.

Tensions au PS de Seneffe

© Image Globe

Yves Moutoy, le président de l'USC seneffoise, qui fait équipe avec le premier échevin, Philippe Bouchez, et le président de du CPAS, Alain Bartholomeeusen, à la manoeuvre dans la tentative de "recaser" Didier Donfut aux Jardins de Wallonie, a retiré hier et aujourd'hui 41 000 euros des comptes de l'USC. Sans passer par le comité directeur... Le trésorier, Edmond Peterbroeck, qui a également la signature sur ce compte, n'était pas au courant. Il reste en tout et pour tout 150 euros sur le compte à vue et 560 euros sur le compte d'épargne de l'USC. Ces deux comptes sont alimentés par les 10 % de leurs mandats politiques et connexes que chaque mandataire socialiste de la commune est tenu de laisser au parti. D'indignation, la secrétaire de l'USC de Seneffe, Dominique Janssens, vient d'envoyer sa démission à Gilles Maheux, secrétaire général du PS.

Pour Philippe Bouchez, tête de liste aux élections communales, "ce transfert d'argent sur un autre compte de l'USC a été fait en accord avec la fédération socialiste de Charleroi. Vu l'urgence, il n'était pas nécessaire de passer par le comité directeur, qui sera mis au courant jeudi. C'est pure malveillance d'insinuer que quelqu'un pourrait l'avoir mis dans sa poche." Yves Moutoy va plus loin : "Il y avait un risque de détournement, vue le risque de dissidence au sein du PS". La guerre des roses vire à l'aigre à Seneffe.

M.-C.R.

En savoir plus sur:

Nos partenaires