TEC : perturbations attendues le 12, le 18 et le 28 mai

11/05/15 à 15:31 - Mise à jour à 16:01

Source: Belga

La CGSP a mis sur pied un nouveau plan d'actions concernant le TEC. Transmis vendredi soir à la direction des transports en commun wallons, le texte prévoit notamment des actions le 12, le 18 et le 28 mai, ce que "déplore" l'entreprise qui pointe "la non-motivation" des actions ainsi que le non-respect des délais de préavis.

TEC : perturbations attendues le 12, le 18 et le 28 mai

© Belga

"Il n'est pas impossible que certaines régions décident d'autres dates qui seront communiquées prochainement par les secrétaires régionaux", prévient encore la CGSP dans le mail envoyé à la direction. Personne n'a pu être joint lundi après-midi du côté du syndicat socialiste.

"Nous avons été avertis par mail vendredi soir d'une action prévue mardi", a de son côté expliqué Stéphane Thiery, directeur marketing et porte-parole du TEC. "La convention qui lie les syndicats au groupe n'est pas respectée car l'action n'est pas motivée et le délai de préavis, qui est de cinq jours, n'est pas respecté", a-t-il ajouté en se disant "scandalisé par cette pression mise sur les usagers alors que les étudiants sont en phase de pré-examens".

Par ailleurs, le conciliateur social du SPF Affaires sociales en charge du dossier, André Blaimont, a lui aussi rejeté le préavis envoyé par la CGSP, pour non-motivation du mouvement et non-respect du délai de préavis légal, a-t-on appris lundi après-midi. "Ce préavis n'est pas conforme aux prescriptions légales en termes de délais de préavis et de motivation. Quand on prévoit des actions, il faut non seulement en préciser les dates mais aussi les lieux où elles seront menées afin que l'entreprise puisse prendre ses dispositions", a souligné M. Blaimont. Concrètement, cette décision implique qu'en cas d'arrêt de travail, la CGSP sera pénalisée et perdra des crédits d'heure syndicale, a pour sa part averti Stéphane Thiery.

En savoir plus sur:

Nos partenaires