TEC Namur-Luxembourg: grève peu suivie

17/06/11 à 08:18 - Mise à jour à 08:18

Source: Le Vif

Le mouvement de grève des TEC dans les provinces de Namur et du Luxembourg était relativement peu suivi vendredi matin, selon la porte-parole des TEC Namur-Luxembourg. Au TEC Lièges-Verviers, seuls 15 à 20% des bus roulent.

TEC Namur-Luxembourg: grève peu suivie

© Image Globe

Dans la province de Namur, seuls 20pc du service n'étaient pas assurés aux environs de 6H15. Dans le sud de la province du Luxembourg, où 60pc des trajets sont assurés par des chauffeurs du secteur privé, près de 95pc des bus roulaient. Par contre, dans le nord de la province, la participation au mouvement de grève peut être évaluée à 50pc des effectifs. Aux TEC Namur-Luxembourg, les travailleurs protestent contre le fait que certains d'entre-eux, qui avaient le droit d'obtenir une mutation vers le dépôt de Saint-Hubert, n'ont pas été affectés à cette unité.

TEC Lièges-Verviers: seuls 15 à 20% des bus roulent

En raison des actions syndicales, seuls 15 à 20% des bus de la société de transport public TEC Liège-Verviers roulaient vendredi matin à 5h45, a indiqué la porte-parole du TEC Liège-Verviers. Les dépôts de Robermont, Jemeppe, Rocourt et Bassenge sont bloqués tandis que ceux de Verviers, Eupen, Oreye, Warzée et Omal roulent, ce qui représente entre 15 et 20% du réseau qui compte 213 lignes dans la région."J'ai les pires craintes quant à l'évolution de la situation", a concédé la porte-parole. Les syndicats dénoncent l'absence d'avancées "significatives" par rapport aux revendications de revalorisation des chefs des services techniques, actuellement sans statut.

LeVif.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires