TC Gand - Suspension du prononcé pour un animateur radio poursuivi pour viol

03/02/16 à 16:38 - Mise à jour à 16:38

Source: Belga

(Belga) Le tribunal correctionnel de Gand a accordé mercredi la suspension du prononcé à un animateur d'une radio locale gantoise de 33 ans poursuivi pour le viol d'une femme durant une émission. L'homme a été reconnu coupable des faits, mais le tribunal a toutefois admis dans son jugement qu'il "ne s'est pas agi d'un viol avec brutalité" et que l'homme aurait "mal interprété les signaux émis par la victime", a indiqué le président du tribunal dans les motivations.

TC Gand - Suspension du prononcé pour un animateur radio poursuivi pour viol

TC Gand - Suspension du prononcé pour un animateur radio poursuivi pour viol © BELGA

Les faits se sont déroulés dans les studios de la radio Urgent.fm à Gand en fin 2014. La victime et le prévenu s'étaient rencontrés précédemment au festival Gent Jazz. La femme s'est rendue dans les locaux de la radio, où les deux personnes se sont embrassées. Le prévenu est devenu "tellement excité qu'il a pénétré la victime sans son consentement", selon le tribunal qui a reconnu qu'il "ne s'est pas agi d'un viol avec brutalité". "Le tribunal a souligné que le prévenu ne peut pas être considéré comme une personne qui avait l'intention de violer la victime", a indiqué le président du tribunal, Hans De Waele, lors de la lecture des motivations. L'homme aurait mal interprété les signaux émis par la victime et perdu le contrôle. Le Conseil flamand des femmes (Vrouwenraad) a fait part de son incrédulité après le verdict. "Il est terrible que le tribunal aille de pair avec le raisonnement que la femme a provoqué elle-même les faits. La décision confirme la mentalité générale dans le système judiciaire à l'égard de la violence sexuelle contre les femmes", a affirmé sa présidente, Magda De Meyer. (Belga)

Nos partenaires