TC Bruxelles - Saïd Saouti des Kamikaze Riders voulait "attaquer la population belge comme à Paris"

12/09/16 à 16:56 - Mise à jour à 16:56

Source: Belga

(Belga) Le juge Pierre Hendrickx a relu, lundi après-midi, les propos d'un témoin qui affirmait que Saïd Saouti "voulait attaquer la population belge comme à Paris, pour tuer un maximum de monde". Saïd Saouti et Mohamed Karay, tous deux membres du club de motards bruxellois Kamikaze Riders, sont prévenus devant le tribunal correctionnel de Bruxelles pour participation aux activités d'un groupe terroriste. Les enquêteurs les avaient suspectés d'avoir planifié des attentats à Bruxelles fin décembre 2015, mais cette prévention-là n'a pas été retenue lors du renvoi des deux individus devant le juge du fond.

TC Bruxelles - Saïd Saouti des Kamikaze Riders voulait "attaquer la population belge comme à Paris"

TC Bruxelles - Saïd Saouti des Kamikaze Riders voulait "attaquer la population belge comme à Paris" © BELGA

Le juge a évoqué, lundi après-midi, les suspicions de menaces d'attentat dont a fait l'objet Saïd Saouti fin 2015, tout en précisant que cette prévention de menaces de commettre un attentat sur le sol belge n'avait pas été retenue. Le magistrat a rapporté qu'un témoin avait affirmé que le prévenu "voulait attaquer la population belge comme à Paris, pour tuer un maximum de monde". Saïd Saouti a répondu que ce témoin ne le connaissait même pas, niant tout projet d'attentat. "On ne s'est jamais vu, on n'est pas ami", a-t-il dit. "Le problème c'est que ces informations figuraient déjà dans un procès-verbal initial établi une dizaine de jours plus tôt par les enquêteurs", lui a ensuite rappelé le juge Pierre Hendrickx. Saïd Saouti et Mohamed Karay, membres du club de motards bruxellois Kamikaze Riders, sont poursuivis pour participation aux activités d'un groupe terroriste, en tant que dirigeant pour le premier et en tant que membre pour le second, et diverses autres infractions terroristes. Les deux prévenus avaient aussi été suspectés d'avoir planifié une attaque terroriste à Bruxelles fin décembre 2015, mais cette prévention-là n'a pas été retenue pour le procès. (Belga)

Nos partenaires