TC Bruxelles - Internement requis pour l'homme qui a foncé sur des piétons au marché de Noël en 2014

05/09/17 à 14:25 - Mise à jour à 14:31

Source: Belga

(Belga) Le parquet de Bruxelles a requis mardi l'internement de l'homme qui a foncé sur trois piétons en décembre 2014 lors du marché de Noël. Selon le ministère public, le détenu âgé de 61 ans souffre d'un trouble psychiatrique chronique et un traitement de celui-ci est nécessaire, tant pour le protéger lui-même que la société. Son avocate à demander la libération de son client, sur base de l'article 71 du code pénal.

L'accident s'est produit en fin d'après-midi le 28 décembre 2014 au croisement du boulevard Anspach et la rue de l'Ecuyer, à hauteur de la place de la Monnaie où était installée la patinoire. Pour une raison inconnue, le conducteur d'une Audi A6 a foncé sur des piétons ainsi que les agents qui géraient la circulation. Trois personnes ont été blessées au total. Le conducteur avait été interpellé par la police aussitôt après l'incident. Selon l'homme, il revenait du casino où il avait perdu beaucoup d'argent et était sur les nerfs. Il était dans la file lorsqu'il a donné un coup d'accélérateur involontaire car sa cigarette était tombée sur son genou. Toujours d'après ses dires, il n'aurait jamais eu l'intention de heurter quelqu'un, hypothèse toutefois contredite par des témoins qui ont vu l'individu quitter la file avec son véhicule pour ensuite accélérer sur la bande de gauche. Le parquet, qui a contraint le sexagénaire à être interné dans un hôpital psychiatrique après les faits, le poursuit actuellement pour tentative de meurtre et a requis son internement. "Selon le psychiatre légiste, il souffre encore d'un trouble psychiatrique chronique, une maladie bipolaire, et représente un danger pour lui-même et la société." La défense a quant à elle plaidé sa libération sur base de l'article 71 relatif à la capacité de discernement. "Il souffre en effet d'un trouble bipolaire, mais il est suivi par un psychiatre et son médecin généraliste. Ce trouble a été détecté il y a 32 ans et, durant tout ce temps, il n'y a jamais eu aucun incident", a souligné Me Gisèle Stuyck. Le jugement interviendra le 5 octobre prochain. (Belga)

Nos partenaires