TC Bruxelles - Emmanuel Deroubaix écope d'une peine de travail de 100 heures

18/05/16 à 17:23 - Mise à jour à 17:23

Source: Belga

(Belga) Emmanuel Deroubaix, attaché de presse d'artistes et conseiller communal (MR) à Woluwe-Saint-Lambert, a été condamné mercredi par le tribunal correctionnel de Bruxelles à une peine de 100 heures de travail pour avoir frappé une journaliste.

Le tribunal a reconnu les faits de coups et blessures établis et a prononcé une peine de 100 heures de travail à l'encontre d'Emmanuel Deroubaix. Le 12 décembre 2014, Emmanuel Deroubaix et Stéphanie De Smedt, journaliste et réalisatrice à la RTBF, s'étaient croisés fortuitement à la gare du midi à Bruxelles. Emmanuel Deroubaix avait alors giflé la journaliste pour laquelle il avait des ressentiments à la suite d'un reportage qu'elle avait réalisé le concernant. En effet, en 2012, la RTBF avait diffusé, dans l'émission "Tout ça ne nous rendra pas le Congo", un reportage de Stéphanie De Smedt centré sur la personne d'Emmanuel Deroubaix. Celle-ci avait suivi l'attaché de presse pendant plusieurs jours, essentiellement dans son travail. Ce dernier avait ensuite déclaré qu'il avait été manipulé par la journaliste, estimant qu'elle avait monté son reportage de manière à donner une mauvaise image de lui. (Belga)

Nos partenaires