TC Bruxelles - Début du procès lundi d'une puéricultrice prévenue d'homicide involontaire

17/09/17 à 06:31 - Mise à jour à 06:33

Source: Belga

(Belga) Le procès de la puéricultrice prévenue d'avoir causé la mort de la petite Malaïka débute lundi devant le tribunal correctionnel de Bruxelles. La fillette de 10 mois, qui était accueillie à la crèche "Bébé câlins" à Berchem-Saint-Agathe, est décédée le 21 mars 2015 des suites du syndrome du bébé secoué. L'une des puéricultrices de la crèche avait été inculpée et renvoyée devant le tribunal correctionnel. Cette dernière nie toute responsabilité dans la mort de l'enfant.

La puéricultrice, défendue par Me Sven Mary, devra répondre dès lundi d'un fait de coups et blessures volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner. Les faits remontent au 21 mars 2015. Un bébé de 10 mois, Malaïka, était décédé à l'hôpital des suites d'une hémorragie interne, deux jours après avoir été opérée au cerveau en urgence. Quelques jours plus tôt, la crèche où elle était accueillie, "Bébé câlins" à Berchem-Sainte-Agathe, avait appelé une ambulance parce que la petite fille avait fait un malaise après la sieste. L'autopsie avait ensuite révélé que l'enfant avait été victime du syndrome du bébé secoué. La crèche "Bébé câlins" avait perdu son agrément délivré par Kind en Gezin, organisme flamand chargé du bien-être des jeunes enfants, depuis 2006, à la suite d'un accident grave impliquant un petit garçon de trois mois. Mais en région bruxelloise, une crèche peut fonctionner de manière indépendante, sans agrément. Suite aux faits de mars 2015, la crèche avait été définitvement fermée sur décision du bourgmestre de Berchem-Sainte-Agathe. (Belga)

Nos partenaires