Taxi2share, l'alternative légale à Uber et Djump à Bruxelles

03/05/14 à 17:19 - Mise à jour à 17:19

Source: Le Vif

Le nouveau service qui propose du covoiturage entre la capitale et les aéroports de Bruxelles et Charleroi est "totalement légal" et assuré par des chauffeurs de taxi professionnels, à l'inverse d'Uber et Djump.

Taxi2share, l'alternative légale à Uber et Djump à Bruxelles

© capture d'écran Taxi2Share.eu

La société bruxelloise Taxi2share propose depuis quelques jours un service de covoiturage entre la capitale et les aéroports de Bruxelles et de Charleroi. Dès le 20 juillet, la société proposera un véritable service de taxis partagés à Bruxelles. "A la différence d'Uber et Djump, notre service est assuré par des chauffeurs de taxi professionnels. Nous respectons totalement la réglementation. Notre but est de sortir le co-voiturage de l'amateurisme", indique samedi le fondateur de Taxi2share, Walid Mhiri.

Taxi2share propose du covoiturage offrant "un certain confort, en voyageant à bord de véhicules 'de luxe' (BMW, Mercedes, Jaguar, etc.)", explique M. Mhiri. Trois personnes au maximum peuvent se partager un taxi en s'enregistrant 24h à l'avance sur le site de la société. Le tarif est fixé à 14 euros entre Bruxelles et Brussels Airport. Le siège coûte 33,50 euros entre Brussels South Charleroi Airport et la capitale.

La course est effectuée par un chauffeur de taxi professionnel. "Notre service, à la différence d'Uber et Djump, est assuré par des professionnels. Il est important que le transport réponde à des règles strictes, comme par exemple les assurances, les heures de travail, les taxes... Des détails importants pour assurer la qualité des services et protéger les clients", pointe M. Mhiri.

Taxi2share a récemment rencontré des représentants du cabinet de la ministre bruxelloise des Transports Brigitte Grouwels (CD&V) ainsi que la Direction bruxelloise des taxis.

"Vérifier si la réglementation bruxelloise est respectée"

Le dossier de la société est actuellement sous la loupe de la ministre et de la Région. "Le dossier de Taxi2share est intéressant. Mais nous devons l'étudier afin de vérifier si la réglementation bruxelloise en matière de taxis est respectée", indique-t-on au cabinet de Mme Grouwels. "Tout comme nous l'avons signalé à Uber et Djump, les chauffeurs doivent disposer d'un certificat et les passagers doivent être assurés de manière significative. Le rôle de la ministre est de protéger les clients et d'assurer au mieux la qualité des services de transports."

La société revendique son engagement pour une meilleure mobilité et le respect de l'environnement dans la capitale. "Lorsqu'un particulier prend une personne dans sa voiture, c'est juste une voiture de plus dans la circulation. Tandis que nos chauffeurs de taxi proposent plusieurs places pour un même trajet", explique le fondateur de Taxi2share. "Nous voulons ouvrir le concept du covoiturage aux professionnels du secteur", insiste-t-il.

Taxi2share a également annoncé le lancement d'un service de taxis partagés dès le 20 juillet prochain à Bruxelles, appelé "City Service". La société de co-voiturage n'a, cependant, pas souhaité communiquer davantage d'informations sur la nouvelle offre.

En savoir plus sur:

Nos partenaires